JPM Coin, la première cryptomonnaie d'une grande banque

Publié le 14/02/2019 à 11:11

JPM Coin, la première cryptomonnaie d'une grande banque

Publié le 14/02/2019 à 11:11

Par AFP
La devanture du bâtiment de JPMorgan Chase à New York

(Photo: 123RF)

La banque américaine JPMorgan Chase (JPM) a annoncé jeudi lancer sa propre cryptomonnaie, JPM Coin, qui sera indexée sur le dollar, mais l'usage sera restreint à des transactions financières entre grands investisseurs, excluant de facto les particuliers.

JPMorgan Chase devient ainsi la première grande banque au monde à faire un gros pari sur les devises numériques, les autres firmes, comme Goldman Sachs, s’étant contentées jusqu’ici de servir d’intermédiaires aux investisseurs souhaitant investir dans des produits financiers basés sur les fluctuations de cryptomonnaies type bitcoin.

Sa décision intervient au moment où le bitcoin, la mère des monnaies virtuelles, a perdu environ 80 % de sa valeur depuis ses plus hauts de décembre 2017.

Basée sur la technologie blockchain (chaîne des blocs), JPM Coin va servir à effectuer des transferts d’argent instantanés entre investisseurs institutionnels (grandes entreprises, hedge-funds, fonds d’investissement, sociétés de capital investissement, fonds de pension...), précise Umar Farooq, grand manitou de la blockchain chez JPMorgan.

« Le JPM coin n’est pas à proprement parler une monnaie », souligne le dirigeant. « C’est une pièce de monnaie numérique représentant des dollars américains détenus dans des comptes spécifiques chez JPMorgan Chase. En résumé, un JPM Coin aura toujours une valeur équivalente à un dollar américain. » Ce qui signifie que la valeur de la devise virtuelle sera toujours calquée sur celle du billet vert.

« Quand un client envoie de l’argent à un autre client via la blockchain, les JPM coins sont transférés et échangés instantanément pour leur équivalent en dollars américains, réduisant le temps de règlement traditionnel », développe le dirigeant.

Grosso modo, un client de JPMorgan Chase dépose de l’argent sur un compte spécifique au sein de la banque et reçoit en échange des JPM coins d’une valeur équivalente. Il peut ensuite effectuer des transactions en devises virtuelles avec d’autres clients de la banque tels que les paiements, les transferts d’argent ou les opérations boursières. 

Ces opérations sont enregistrées sur un grand registre de comptes transparent et réputé infalsifiable (une blockchain). Le client peut par la suite convertir ces JPM coins en dollars et les récupérer sur son compte traditionnel.

Le JPM coin ne pourra être au début qu’échangé contre des dollars, mais la banque espère inclure d’autres devises.

Cette monnaie n’est pour l’instant qu’un prototype, mais JPMorgan prévoit de commencer à la produire dans les prochains jours.

Elle sera testée avec un « petit nombre » de clients institutionnels, mais l’établissement, dont le PDG Jamie Dimon avait qualifié en septembre 2017 le bitcoin de « fraude » et menacé de licencier des courtiers qui feraient des opérations avec, compte étendre ce programme pilote d’ici la fin de l’année.

« Parce que nous ne sommes qu’en phase de test, nous n’avons pas de projet de la rendre disponible pour les particuliers à ce stade », indique Umar Farooq.

Sur le même sujet

Comment peut-on amadouer le crédit?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. La crise de la COVID-19 crée un stress financier important sur les entreprises.

Les banques flanchent en Bourse après une enquête

Mis à jour le 21/09/2020 | AFP

Un consortium de journalistes accusent ces géants d’avoir permis le blanchiment d’argent sale à grande échelle.

À la une

Comment croître grâce à la dette?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. Toutes les dettes ne sont pas néfastes pour votre entreprise. Voici comment séparer le bon grain du mauvais:

Comment peut-on amadouer le crédit?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. La crise de la COVID-19 crée un stress financier important sur les entreprises.

Le plan d'affaires est-il essentiel au démarrage d'une entreprise?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. On ne «construit pas les pyramides sans avoir déjà construit un château de sable».