Carey Price et Ubisoft ensemble pour la charité

Publié le 30/10/2012 à 17:10, mis à jour le 18/10/2013 à 14:30

Carey Price et Ubisoft ensemble pour la charité

Publié le 30/10/2012 à 17:10, mis à jour le 18/10/2013 à 14:30

Le studio de jeux vidéo Ubisoft Montréal et le gardien de but du Canadien Carey Price s'associent dans le cadre d'une levée de fonds qui devrait voir l'athlète porter un masque aux couleurs du jeu Assassin's Creed 3, la plus importante production de l'histoire d'Ubisoft.

L'entente a été annoncée mardi, jour du lancement mondial du jeu.

Les créateurs d'Ubisoft ont peint trois masques aux couleurs de leur jeu. Les amateurs seront appelés à voter pour leur préféré, lequel sera ensuite reproduit en 31 exemplaires vendus aux enchères au profit d'autant d'oeuvres de charité. Price porte le numéro 31.

« Ce n'est pas tous les jours qu'une compagnie de jeux vidéo vient vous voir avec une telle offre, c'est intéressant », a expliqué le gardien de but en conférence de presse.

Price et le héros du jeu, Connor, ont en commun leurs descendances autochtones.

« Ça a instantanément touché une corde sensible chez moi, a expliqué Price. Les Premières Nations ne sont pas souvent représentées dans le monde des jeux vidéo. »

Price admet qu'il a peu joué aux épisodes précédents de la série Assassin's Creed. « Mon beau-frère est un immense fan, a-t-il indiqué, et il est très content que le jeu soit disponible. »

La franchise Assassin's Creed est née il y a cinq ans, à Montréal. Plus de 40 millions d'exemplaires de l'un ou l'autre des quatre premiers épisodes ont trouvé preneur à travers le monde, ce qui en fait l'une des franchises les plus importantes du monde du jeu vidéo. Mené par Ubisoft Montréal, le projet lancé mardi a nécessité trois ans de labeur et l'assistance de cinq autres studios du groupe, dont celui de Québec.

Leader mondial

« Ce jeu confirme notre position de leader mondial dans l'industrie du divertissement, a pour sa part clamé le PDG d'Ubisoft Montréal, Yannis Mallat. Je dis « divertissement » parce qu'Assassin's Creed dépasse les frontières du jeu vidéo. »

Une encyclopédie, des bandes dessinées, un site Web, des courts métrages et un long métrage, annoncé la semaine dernière, font aussi partie de l'univers Assassin's Creed.

Après les Croisades, dans le premier épisode, et la Renaissance, dans une trilogie numérotée « II », la nouvelle édition a pour trame de fond la Révolution américaine. « La promesse que nous faisons, c'est celle d'une aventure épique », a résumé le producteur exécutif du jeu, François Pelland.

Dans une vidéo présentée aux employés du projet, invités à une fête de lancement, le directeur créatif Alex Hutchinson les a remerciés pour leurs trois années de labeur.

« Vous auriez pu devenir dentiste ou vétérinaire pendant ce temps, mais vous avez plutôt choisi de faire ce jeu », a-t-il lancé à la blague.

À la une

Reprise de l’activité immobilière: la baisse des taux ne sera pas suffisante à elle seule

Mis à jour il y a 16 minutes | Charles Poulin

Le terrain de jeu est extrêmement complexe à l’heure actuelle.

Bourse: Wall Street conclut en ordre dispersé après les minutes de la Fed et avant Nvidia

Mis à jour à 17:08 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse de 45 points.

À surveiller: Loblaw, Redevances aurifères Osisko et Salesforce

Que faire avec les titres de Loblaw, Redevances aurifères Osisko et Salesforce? Voici des recommandations d’analystes.