Apple s'associe à Amazon pour faire rayonner Apple Music

Publié le 30/11/2018 à 11:06

Apple s'associe à Amazon pour faire rayonner Apple Music

Publié le 30/11/2018 à 11:06

Par AFP
Une enceinte Echo sur une table en bois

[Photo: 123rf]

Le géant Apple, qui a toujours mis un point d'honneur à contenir ses utilisateurs au sein de son propre écosystème, va s'allier à Amazon dans l'écoute de musique, au moment où le fabricant de l'iPhone tente de se diversifier.


Les abonnés au service d’écoute de musique en streaming d’Apple, Apple Music, pourront à partir du 17 décembre s’y connecter à partir des appareils Echo d’Amazon, des enceintes intelligentes proposant la technologie d’assistant vocal Alexa, a annoncé vendredi le groupe dirigé par Jeff Bezos, sur le blogue de l’entreprise.


« Les abonnés pourront profiter des 50 millions de chansons d’Apple Music répertoriées sur les appareils Echo. Ils pourront demander à Alexa de passer leurs chansons, leurs artistes et leurs albums préférés, ou n’importe quelle liste de musique réalisée par les membres d’Apple Music à travers le monde », a indiqué le groupe.


À Wall Street, l’action Apple perdait 0,64 % peu après l’ouverture et Amazon gagnait 0,28 %.


Amazon, qui propose déjà sur ses appareils un service interne de musique, Amazon Music, est en concurrence directe avec Apple et son assistant HomePod qui inclut déjà Apple Music, un service de musique lancé il y a trois ans.


Apple Music a dépassé les 50 millions d’abonnés payants en mai d’après le patron d’Apple, Tim Cook.


Les deux géants technologiques américains tentent également de concurrencer le premier acteur mondial du secteur, Spotify qui comptait fin septembre 87 millions d’abonnés payants.


Cette décision de la marque à la pomme tranche avec sa stratégie historique, qui a consisté à miser sur le fait d’obliger ses clients à rester au sein de son écosystème et de tenir la concurrence à distance.


Encore très dépendant des ventes de son emblématique iPhone, le groupe cherche par ailleurs à se diversifier dans un marché du téléphone intelligent qui affiche des signes d’essoufflement. 


Ses « services » (Apple Music, Apple Pay...) lui ont rapporté un chiffre d’affaires de près de 10 milliards de dollars (+17 %) au troisième trimestre, selon ses résultats financiers publiés début novembre.


Le chiffre d’affaires tiré de la vente d’iPhone a été dans le même temps de 37,2 milliards de dollars.

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Les choses ont bien changé durant la dernière décennie

BLOGUE INVITÉ. Le 9 mars 2009, le S&P 500 a atteint un creux de 676,53. 10 ans plus tard, les temps ont changé.

Réflexion sur ce qu'il ne faut pas faire en Bourse

BLOGUE INVITÉ. Obtenir un bon rendement repose d'abord sur l'évitement de ce qui peut saccager votre portefeuille!

À la une

Nous sommes vulnérables à une nouvelle crise financière

23/03/2019 | François Normand

ANALYSE - «Sommes-nous plus en sécurité qu'en 2008? Oui, mais nous ne le sommes pas assez.» - Christine Lagarde du FMI.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/03/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Bourse: que penser du nouveau signal de récession?

BLOGUE. Le risque de récession augmente, mais le signal de l'inversion des taux divise encore les financiers.