Airbnb acquiert une entreprise de service de conciergerie

Publié le 11/12/2018 à 16:32

Airbnb acquiert une entreprise de service de conciergerie

Publié le 11/12/2018 à 16:32

Par AFP
Homme qui nettoie les stores

[Photo: 123rf]

La plateforme américaine de locations touristiques Airbnb a annoncé mardi avoir racheté pour un montant non divulgué la start-up française Luckey, une société de conciergerie, dont il développera les services à l’international.

Les salariés de Luckey « vont devenir employés d’Airbnb et continueront à opérer en France en tant qu’entité distincte » au sein de la plateforme, a précisé Airbnb dans un communiqué. Selon un porte-parole joint par l’AFP, il s’agit de la première société de conciergerie au monde acquise par la plateforme.

Fondé en 2015, Luckey, propose aux particuliers qui louent un logement en France sur des sites de location entre particuliers tels qu’Airbnb, Booking.com ou Abritel, des services de conciergerie (création d’une annonce, accueil des voyageurs, remise des clés, ménage…).

La société, qui emploie une cinquantaine de personnes réparties dans 25 villes en France, mais aussi au Canada, promet un « support client disponible 7 jours sur 7» pour les voyageurs.

Airbnb « bénéficiera de leur expertise et de leur savoir-faire afin d’offrir de nouveaux services aux hôtes qui le souhaitent », a indiqué la plateforme.

La plateforme de locations touristiques, qui rappelle avoir ouvert en juillet un centre de service client à Wasquehal (Nord) employant 150 salariés, en partenariat avec l’opérateur français Sitel, a indiqué vouloir « poursuivre ses investissements à long terme » en France.

 

À la une

Omicron plonge les Fêtes et les Canadiens dans l'incertitude

Mis à jour à 18:01 | La Presse Canadienne

Les plans de nombreux Canadiens en vue du temps des Fêtes sont plongés dans l’incertitude.

5. Calendrier de l'avent des affaires: le métavers

CALENDRIER DE L'AVENT DES AFFAIRES. Univers parallèle dans lequel rêvent de se réfugier les habitants des pays riches...

Nationaliser l’hydrogène vert serait une mauvaise idée

04/12/2021 | François Normand

ANALYSE. L'industrie n'a pas de problème, et on se priverait de capitaux privés, en plus d'assumer tous les risques.