WeWork veut entrer en Bourse

Publié le 29/04/2019 à 16:06

WeWork veut entrer en Bourse

Publié le 29/04/2019 à 16:06

Par AFP
Le logo de WeWork

(Photo:123RF)

Le groupe américain WeWork, spécialisé dans la location de bureaux partagés et l’une des vitrines du « coworking », a officiellement annoncé lundi son projet d’entrer en Bourse prochainement, dans un communiqué succinct.

Fondé à New York en 2010, WeWork est actuellement valorisé à hauteur de 47 milliards de dollars, selon les dernières estimations fondées sur les plus récentes collectes de fonds auprès d’investisseurs, essentiellement le japonais SoftBank.

L’entreprise s’est officiellement rebaptisée récemment The We Company.

Le groupe a précisé avoir envoyé au gendarme boursier américain, la SEC, fin 2018 son dossier d’entrée en Bourse, démarche qu’elle a décidé de rendre publique lundi.

Le plus souvent, WeWork loue des étages entiers dans des immeubles de bureaux puis les rénove pour y apporter sa patte et les sous-louer, au mois, à des entreprises ou des individus. 

Ces bureaux vont du simple emplacement dans un espace commun jusqu’à de grands bureaux privatifs clos par des portes vitrées.

Sorte d’Ovni inclassable, WeWork refuse catégoriquement d’être catalogué comme entreprise d’immobilier. "Nous sommes une plateforme", répètent à l’envi ses fondateurs, qui ont donné à WeWork des airs de réseau social, via une application à télécharger, qui sert à contacter d’autres membres, ou à être informé qu’un cocktail ou une séance de manucure sont organisés dans l’espace commun.

Le groupe s’est aussi lancé dans l’achat d’immeubles à convertir en bureaux et dans la location d’appartements, les salles de gym. Il a en outre acheté une école de codage informatique à New York.

À la une

Bourse: Wall Street boosté par Facebook

Mis à jour à 18:56 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a limité ses pertes grâce au secteur des technos.

Alphabet déçoit avec des revenus et un bénéfice net inférieurs aux attentes

16:34 | AFP

Son titre perdait plus de 4% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse.

Amazon dépasse les attentes avec plus de 149G$ de chiffre d’affaires au 4T

16:29 | AFP

À Wall Street, son titre perdait plus de 4% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse.