Vidéotron réclame 78,5M$ à Bell pour des méthodes de vente déloyales

Publié le 28/09/2018 à 08:18

Vidéotron réclame 78,5M$ à Bell pour des méthodes de vente déloyales

Publié le 28/09/2018 à 08:18

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123rf.com)

Vidéotron poursuit sa grande rivale des télécommunications, Bell Canada, pour la somme de 78,5 millions de dollars. L'entreprise allègue que sa concurrente aurait enfreint la Loi sur la protection du consommateur dans sa stratégie de recrutement de nouveaux clients.


Selon la poursuite, les représentants itinérants de Bell exploitent une faille de la loi qui leur permet de ne pas fournir de contrat écrit aux nouveaux clients rencontrés chez eux si l'entente est conclue à distance.


Dans la déclaration de 11 pages déposée en Cour supérieure, Vidéotron prétend aussi que les représentants de Bell ne possèdent pas les permis nécessaires.


D'après la méthode décrite par la demanderesse, les vendeurs itinérants de Bell Canada appellent un collègue qui rédige le contrat à distance, ce qui permet d'éviter au fournisseur de services de remettre immédiatement un contrat écrit au nouveau client.


Pour Vidéotron, ce stratagème lui cause un désavantage concurrentiel en augmentant les chances de Bell de convaincre plus de clients de signer un contrat. 


Bell Canada a refusé de commenter l'affaire puisque celle-ci se retrouve devant les tribunaux.


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Les télécoms ont des pratiques de vente inacceptables dit le CRTC

L’enquête a porté sur les pratiques de vente de 12 fournisseurs canadiens de services sans-fil et internet.

5G: pas de retard malgré l'exclusion de Huawei, dit Bell

Le chiffre d'affaires de la société montréalaise a augmenté de trois pour cent à 6,22 milliards $.

À la une

CDPQ: un nouveau fonds d'investissement pour le secteur de l'IA

Il servira à propulser des entreprises qui développent ou commercialisent des produits qui touchent ce secteur.

Défi Start-up 7: Biotifull poursuit son chemin

ENTREVUE. La start-up Biotifull a parcouru beaucoup de chemin depuis la 2e édition du Défi Start-up 7.

Défi Start-up 7: pourquoi intégrer un espace de co-travail?

ENTREVUE. Pourquoi les entrepreneurs devraient-ils considérer l'option d'intégrer un espace de co-travail?