Un gérant d'Alibaba est congédié pour agression sexuelle

Publié le 09/08/2021 à 14:26

Un gérant d'Alibaba est congédié pour agression sexuelle

Publié le 09/08/2021 à 14:26

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Le mastodonte chinois du commerce en ligne Alibaba a annoncé lundi le congédiement d’un gérant soupçonné d’agression sexuelle et promis de renforcer sa politique contre le harcèlement sexuel, après qu’une employée ait accusé la compagnie d’avoir tenté d’étouffer l’affaire.

L’employée, qui n’a pas été identifiée, a affirmé publiquement samedi qu’elle a été agressée sexuellement par le gérant et par un client lors d’un voyage d’affaires, selon ce que rapporte la presse locale. La femme prétend avoir été contrainte de boire de l’alcool, puis avoir été agressée sexuellement par le gérant dans une chambre d’hôtel pendant qu’elle était intoxiquée. Le client l’aurait également agressée pendant que le gérant fermait les yeux sur la situation.

L’employée ajoute que la compagnie a pris l’affaire à la légère quand elle a dénoncé l’agression, et qu’on lui a dit que le gérant ne serait pas congédié.

Mais dans une note rendue publique lundi, le PDG d’Alibaba, Daniel Zhang, indique que le suspect a admis avoir posé des «gestes intimes» avec l’employée pendant qu’elle était intoxiquée. Le gérant, qui n’a pas non plus été identifié, a été renvoyé, a dit M. Zhang. 

Deux autres dirigeants d’Alibaba ont démissionné en lien avec leur gestion de cette affaire.

«Quand l’employée a rapporté un geste aussi horrible qu’un viol, ils n’ont pas pris les décisions appropriées, a dit M. Zhang. Ils doivent être tenus responsables, en tant que leaders.»

 

Rare condamnation en Chine

Une note de démérite a été ajoutée au dossier de la responsable des ressources humaines d’Alibaba, Judy Tong, puisque son département «n’a pas accordé suffisamment d’attention au bien-être de nos employés».

Dans sa note, M. Zhang s’engage à accélérer la mise en place d’une politique contre le harcèlement sexuel qui aura une «tolérance zéro pour l’inconduite sexuelle». Des formations seront aussi organisées au sujet de la protection des droits et des intérêts des employés, et un mécanisme sera mis en place pour permettre aux employés de porter plainte s’ils en ressentent le besoin.

La compagnie a dit dimanche qu’elle collabore à l’enquête policière dans cette affaire.

Alibaba a toutefois été critiquée par la presse officielle pour avoir agi uniquement après que l’employée ait dénoncé la situation sur la place publique.

Le mouvement #MeToo a pris de l’ampleur en Chine. Des chercheurs, des journalistes et des vedettes ont ainsi été accusés, mais les condamnations se font encore rares.

Le titre d’Alibaba a perdu 2,48 % lundi à la bourse de Hong Kong.

 

Sur le même sujet

Titres en action: CVS, Ford, Alibaba, Starbucks, Amazon, ...

Mis à jour le 18/11/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Le bénéfice d'Alibaba plombé par le tour de vis en Chine contre la tech

18/11/2021 | AFP

Le géant chinois du commerce en ligne Alibaba a annoncé un bénéfice trimestriel en baisse de 81%.

À la une

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour à 17:15 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, Well Health et Guru

Que faire avec les titres de Quincaillerie Richelieu, Well Health et Guru? Voici quelques recommandations d’analystes.