Twitter supprime un message de Maxime Bernier qui traite des journalistes d'idiots

Publié le 23/09/2021 à 15:03

Twitter supprime un message de Maxime Bernier qui traite des journalistes d'idiots

Publié le 23/09/2021 à 15:03

Par La Presse Canadienne

Un porte-parole de Twitter Canada a déclaré que l’entreprise avait supprimé un message du compte de Maxime Bernier parce qu’il a enfreint sa politique en matière de confidentialité. (Photo: La Presse Canadienne)

Ottawa — Twitter a supprimé une publication du chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, après qu’il ait insulté des journalistes sur les réseaux sociaux et partagé leurs coordonnées.

Dans une publication mercredi, Maxime Bernier a qualifié trois journalistes de grands médias «d’idiots» et a publié leur courriel en écrivant: «Ils veulent jouer sale, nous jouerons sale aussi.»

Il a encouragé ses 160 000 abonnés à contacter les journalistes, en publiant des extraits de leurs demandes de commentaires après les élections fédérales de lundi comme preuve de ce qu’il considérait être de la «diffamation dégoûtante».

L’Association canadienne des journalistes affirme que les journalistes ont l’obligation légale et éthique d’envoyer des questions aux politiciens et de s’en prendre à des journalistes parce qu’ils font leur travail est «inacceptable et dangereux».

Un porte-parole de Twitter Canada a déclaré que l’entreprise avait supprimé un message du compte de Maxime Bernier parce qu’il a enfreint sa politique en matière de confidentialité.

Le Parti populaire n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Sur le même sujet

Règles de modération des contenus: Facebook sous examen

21/10/2021 | AFP

Le conseil de surveillance de Facebook accuse le réseau social de manquer de transparence dans sa modération.

Le syndrome du dinosaure

20/10/2021 | Valérie Lesage

BLOGUE INVITÉ. Vivre avec la peur d’être dépassé, c’est un moteur pour avancer tout autant qu’un état d’âme énergivore.

À la une

Bourse: Wall Street a terminé sur de nouveaux records

Mis à jour à 17:09 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a pour sa part terminé en hausse.

Les promesses de la «DeFi», entre rêve cryptoanarchiste et révolution fintech

LES CLÉS DE LA CRYPTO. La finance peut-elle se passer des mécanismes traditionnels?

À surveiller: Stantec, Shopify et Precision Drilling

09:17 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Stantec, Shopify et Precision Drilling? Voici quelques recommandations d’analystes.