Twitter accepte de retirer des messages jugés racistes et antisémites

Publié le 19/10/2012 à 15:28, mis à jour le 18/10/2013 à 14:36

Twitter accepte de retirer des messages jugés racistes et antisémites

Publié le 19/10/2012 à 15:28, mis à jour le 18/10/2013 à 14:36

Par La Presse Canadienne

Twitter a accepté de retirer des messages racistes et antisémites sous deux mots-clics en français, après qu'une association juive eut menacé de poursuivre le site de réseautage pour non-respect des lois françaises contre les discours haineux, a indiqué l'organisation vendredi. La veille, Twitter avait annoncé avoir bloqué seulement en Allemagne le compte d'un groupe néo-nazi à la demande des autorités locales.

Le site de microblogues est de plus en plus confronté aux lois européennes contre la discrimination, mises en place dans les années ayant suivi l'Holocauste par des gouvernements ayant constaté l'effet des discours haineux dans la tentative d'extermination des juifs par le pouvoir nazi.

Le retrait des messages, qui n'avait pas encore effectué vendredi après-midi, marquerait un nouveau chapitre majeur pour Twitter, qui refusait jusqu'ici de se donner un droit de regard sur le contenu des messages publiés sur son réseau.

Twitter a simplement affirmé vendredi enquêter sur tout signalement de contenu pouvant enfreindre les termes de son service, et réagir en fonction de ses politiques et procédures détaillées sur son site.

Les politiques de Twitter requièrent le respect par les usagers à travers le monde des lois locales sur la conduite en ligne et le contenu acceptable.

L'Union des étudiants juifs de France (UEJF) a affirmé vendredi que le réseau social Twitter avait accepté de supprimer les tweets antisémites de son site.

À la une

Et si François Legault s'inspirait de l'autre modèle allemand?

ANALYSE. L'Allemagne a non seulement un secteur manufacturier très dynamique, mais aussi un mode de scrutin exemplaire.

Le PQ fait peu de cas de la perte de l’appui éditorial du journal «Le Devoir»

Mis à jour à 12:08 | La Presse Canadienne

S’il a perdu le soutien du quotidien, Paul St-Pierre Plamondon espère convaincre les indécis.

Nadeau-Dubois invite à «une grande jase politique» pour convaincre les indécis

Mis à jour à 12:04 | La Presse Canadienne

«Là c'est important de parler à vos parents, grands-parents, de leur dire ce qui vous inquiète pour l'avenir.»