Transformation numérique des entreprises: un outil «sur mesure»

Publié le 17/01/2022 à 08:45

Transformation numérique des entreprises: un outil «sur mesure»

Publié le 17/01/2022 à 08:45

Par Nicolas St-Germain

L’entreprise française TimeTonic et son application «sans code» du même nom, lancée en 2016, sont débarqué à Montréal en septembre dernier. (Photo: courtoisie)

LA TECHNO PORTE CONSEIL est une rubrique qui vous fait découvrir des plateformes, de nouveaux outils ou de nouvelles fonctionnalités pouvant être implantés facilement et rapidement dans votre quotidien au travail, en plus de démystifier les tendances technos du moment.

LA TECHNO PORTE CONSEIL. La transformation numérique est sur toutes les lèvres depuis des années, mais elle a connu une accélération particulière depuis le début de la pandémie et l’adoption du télétravail. C’est dans ce contexte que l’entreprise française TimeTonic et son application «sans code» du même nom, lancée en 2016, ont débarqué à Montréal en septembre dernier.

«Montréal, c’est une métropole innovante avec beaucoup d'enjeux de transformation et de pénurie de main-d'œuvre, mentionne Brahim El Hanafi, directeur général de la branche Canada, pour y justifier l’installation d’une antenne. On cherche aussi à se développer dans le reste du Canada et aux États-Unis, et la ville est souvent citée comme étant une bonne porte d’entrée.»

Présentée comme un mélange de Trello, d’Excel et d’un tableau de bord, la plateforme qui ne requiert aucune connaissance en programmation met au cœur de son développement la donnée, en offrant différentes manières de la visualiser et de la traiter.

«L’objectif est que l’entreprise puisse tout gérer à même TimeTonic, que ce soit ses clients, ses projets, ses contrats, ses feuilles de temps ou autres choses», dit Brahim El Hanafi, en entrevue avec Les Affaires.

L’entreprise a publié une présentation, en anglais, de son outil sur YouTube.

 

Adapter à son flux de travail

Concrètement, TimeTonic est une interface de gestion dans laquelle on peut créer des carnets qui sont au fond des espaces de travail. L’outil offre également des gabarits personnalisables pour permettre à l’entreprise de démarrer. Les catégories vont de la maintenance à la gestion de projets, en passant par le suivi des chantiers.

L’outil permet d’aller plus loin que le simple tableur standard qu'on peut observer quand un carnet est lancé. «Il est possible d’automatiser certains processus et l’outil est aussi pleinement collaboratif avec l’option de clavardage», précise le directeur général.

On peut aussi ajouter différentes vues aux données, que ce soit en mode Kanban, dans un calendrier, ou selon les employés et de les enregistrer pour y accéder rapidement.

Des droits d’accès peuvent aussi être assignés pour garder un certain contrôle sur les carnets.

 

Un exemple concret

Pour bien montrer le potentiel de l’outil et sa compatibilité avec la version mobile, Brahim El Hanafi donne l’exemple d’une entreprise de réparation, bien qu’il concède que l’outil s’adapte à toutes les entreprises.

«Dans le carnet, on peut créer des tableaux d’intervention avec les tâches à effectuer, les pièces nécessaires à la réparation, l’assignation à un employé, l’adresse du client et autres», mentionne-t-il.

L’application mobile, dans ce cas-ci, permet au technicien de visualiser la tâche, ajouter des photos de la réparation, faire signer le client et générer un bon de commande.

Chaque modification se transmet en temps réel, mais l’outil peut aussi être utilisé en mode hors-ligne, précise Brahim El Hanafi. Les changements s’ajoutent automatiquement lorsque le signal revient.

L’automatisation intervient en jumelant la plateforme à l’outil Zapier, spécialisé dans l’automatisation sans programmation. Brahim El Hanafi reprend l’exemple du bon de commande et précise qu’avec Zapier, il peut demander qu’à chaque bon de commande généré, un courrier soit envoyé au client avec le document en pièce jointe.

 

Pourquoi adopter cet outil?

«TimeTonic permet de se créer une solution sur mesure qui correspond à sa manière de travailler», vante le directeur général.

L’entreprise française se donne aussi le mandat de rendre les entreprises autonomes après une ou deux journées de formation à l’outil. «On veut qu’elles puissent tout faire seules sans qu’elles se sentent liées à l’éditeur», précise Brahim El Hanafi.

 

Que ce soit pour nous présenter une application que vous utilisez, ou développez, ou tout simplement parce que vous avez des questions concernant une tendance techno, écrivez-nous à nicolas.st-germain@groupecontex.ca.

 

Comment faire un tabac en ligne quand on a peu de moyens? Le confinement et les restrictions sanitaires ont contraint nombre de PME à développer leur présence virtuelle in extremis. Entre services offerts par vidéoconférence et achats en ligne, toutes ne sont pas égales dans cette transformation numérique.

Sur le même sujet

Authentification: 35% des Québécois utilisent la reconnaissance faciale

Selon un sondage, 24% se disent à l’aise de partager leurs données biométriques avec les institutions publiques.

Identité numérique: passage obligé par la plateforme «prime aux bogues»

En entrevue avec Les Affaires, Éric Caire a abordé certaines craintes liées à l'identité numérique dont la surveillance.

À la une

Bourse: Wall Street termine la semaine en hausse pour la première fois en deux mois

Mis à jour le 27/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de plus de 200 points.

La Banque Nationale surpasse les attentes tandis que l'horizon économique s'assombrit

Les résultats du plus récent trimestre de la Banque Nationale montraient des hausses de revenus pour tous ses secteurs.

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, Saputo et Costco

27/05/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Quincaillerie Richelieu, Saputo et Costco? Voici quelques recommandations d’analystes.