TikTok, menacé d'interdiction aux États-Unis, dépasse les 150 millions d'utilisateurs américains

Publié le 21/03/2023 à 13:12

TikTok, menacé d'interdiction aux États-Unis, dépasse les 150 millions d'utilisateurs américains

Publié le 21/03/2023 à 13:12

Par AFP

La semaine dernière, le gouvernement américain a exigé que ByteDance, la maison-mère de TikTok, vende l’application, faute de quoi elle risque d’être interdite aux États-Unis. (Photo: 123RF)

Le patron de TikTok, Shou zi Chew, s’est félicité mardi que le réseau social chinois ait dépassé les 150 millions d’utilisateurs mensuels aux États-Unis, mais a regretté que «les politiques parlent de bannir TikTok», dans une rare intervention directe sur la plateforme. 

«C’est un tournant pour TikTok», a-t-il déclaré en réaction aux menaces des autorités américaines qui envisagent d’interdire la plateforme.

Shou zi Chew, citoyen singapourien, va être auditionné jeudi par une puissante commission parlementaire de la Chambre des représentants américaine sur deux thèmes principaux, l’impact de l’application sur les enfants et ses relations avec le Parti communiste chinois.

De nombreux élus américains et des gouvernements occidentaux accusent TikTok de donner accès à Pékin à des données d’utilisateurs dans le monde, ce que la plateforme a toujours nié.

«Quasiment la moitié des Américains viennent sur TikTok pour échanger, créer, apprendre, partager des choses ou juste s’amuser», affirme Shou zi Chew.

Le patron mentionne aussi les « 5 millions d’entreprises, majoritairement petites et moyennes, qui se servent de TikTok pour communiquer avec les consommateurs » et les 7000 employés de TikTok aux États-Unis.

«Dites-moi dans les commentaires ce que vous voulez que vos représentants élus sachent pourquoi vous adorez TikTok », conclut-il. 

C’est la première fois que Shou zi Chew sera entendu par le Congrès américain. Le PDG du réseau social chinois avait déjà été reçu à Bruxelles début janvier pour échanger avec plusieurs hauts responsables européens.

La pression politique contre l’application est montée en flèche ces derniers mois.

La Maison-Blanche a interdit aux fonctionnaires des institutions fédérales d’avoir l’application sur leurs téléphones intelligents, conformément à une loi ratifiée début janvier. La Commission européenne et les gouvernements canadien et britannique ont pris des décisions similaires pour les téléphones portables de leurs fonctionnaires. Mardi, la BBC a conseillé à son personnel de supprimer TikTok des téléphones professionnels.

La semaine dernière, le gouvernement américain a exigé que ByteDance, la maison-mère de TikTok, vende l’application, faute de quoi elle risque d’être interdite aux États-Unis.

La destruction en février d’un ballon chinois supposé espion a suscité un regain de tensions avec la Chine. Plusieurs projets de loi sont dans les tuyaux pour bannir TikTok, régulièrement qualifiée de menace pour la sécurité nationale.

Le poids renforcé au Congrès des républicains, qui détiennent depuis janvier la majorité à la Chambre, risque de compliquer encore plus la donne pour la plateforme.

Sur le même sujet

É-U: croissance du PIB révisée en hausse pour le 1er trimestre

25/05/2023 | AFP

La première estimation avait fait état d’une croissance de 1,1% en rythme annualisé.

L’Inflation Reduction Act affectera l’économie canadienne

Édition du 24 Mai 2023 | François Normand

PRODUCTIVITÉ MANUFACTURIÈRE. Les retombées négatives se font déjà sentir au sein de certaines entreprises d'ici.

À la une

Bourse: Toronto clôture la séance avec un modeste gain

Mis à jour le 29/05/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street était fermée ce lundi pour Memorial Day.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 29/05/2023 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Banque TD, Saputo et Tesla

29/05/2023 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Banque TD, Saputo et Tesla?