Spotify supprime 17% de ses effectifs dans sa troisième ronde de licenciements

Publié le 04/12/2023 à 08:47

Spotify supprime 17% de ses effectifs dans sa troisième ronde de licenciements

Publié le 04/12/2023 à 08:47

Par La Presse Canadienne

Dans un message aux employés publié lundi sur le blogue de l’entreprise, le président et directeur général Daniel Ek a déclaré que les emplois étaient supprimés dans le cadre d’une «réorientation stratégique». (Photo: La Presse Canadienne)

Spotify annonce la suppression de 17% de ses effectifs mondiaux, ce qui constitue la troisième ronde de licenciements du service de musique sur demande cette année, alors qu’il s’efforce de réduire ses coûts tout en se concentrant sur la rentabilité. 

Dans un message aux employés publié lundi sur le blogue de l’entreprise, le président et directeur général Daniel Ek a déclaré que les emplois étaient supprimés dans le cadre d’une «réorientation stratégique». Le message ne précisait pas combien d’employés perdraient leur emploi, mais un porte−parole a confirmé que cela représente environ 1500 personnes.

Spotify avait eu recours à un financement bon marché pour développer son activité et «investi de manière significative» dans les employés, le contenu et le marketing en 2020 et 2021, indique le blogue.

Mais M. Ek a expliqué que l’entreprise avait été surprise lorsque les banques centrales ont commencé à augmenter les taux d’intérêt l’année dernière, ce qui peut ralentir la croissance économique. Les deux constituent un défi, a-t-il soutenu.

«Nous nous trouvons désormais dans un environnement très différent. Et malgré nos efforts pour réduire les coûts l’année dernière, notre structure de coûts par rapport à la position où nous devrions être est encore trop élevée», a-t-il déclaré.

M. Ek a dit que la «structure plus légère» de l’entreprise garantirait «la rentabilité continue de Spotify».

L’entreprise établie à Stockholm a enregistré une perte nette de 462 millions d’euros (près de 680 millions dollars canadiens) pour les neuf mois clos en septembre.

L’entreprise a annoncé en janvier qu’elle supprimait 6% de son effectif total. En juin, elle a encore réduit ses effectifs de 2%, soit environ 200 personnes, principalement dans sa division de baladodiffusion.

Des entreprises technologiques comme Amazon, Google, Microsoft, Meta et IBM ont annoncé des centaines de milliers de suppressions d’emplois cette année.

Sur le même sujet

L’industrie culturelle canadienne demande à Ottawa de la protéger contre les IA

Mis à jour le 12/02/2024 | La Presse Canadienne

La Guilde canadienne des réalisateurs affirme que l’IA reproduit de grandes quantités de travail sans autorisation.

Poterie: lorsque son loisir se transforme en mode de vie

09/02/2024 | Dominique Talbot

FOCUS RÉGIONAL. Camille Bouchard-Tremblay, artiste céramiste, a quitté Montréal en 2020 pour s'installer au Bic.

À la une

Il s’est passé quoi avec Meta?

Édition du 21 Février 2024 | Jean Gagnon

BOUSSOLE BOURSIÈRE. Comment la valeur de Meta Platforms a-t-elle pu fluctuer de cette façon depuis trois ans?

Le front commun a dit oui à 74,8%

Il y a 23 minutes | La Presse Canadienne

Le front commun est constitué de l’APTS, de la CSQ, de la FTQ et de la CSN et représente 420 000 travailleurs.

Un projet tangible d'investissement servant à développer sa pensée «long terme»

EXPERT INVITÉ. En investissement boursier, il est souvent bien moins payant d’aller vite que de prendre son temps.