Selon Justin Trudeau, l'immigration aide le secteur canadien des technologies

Publié le 21/05/2019 à 06:45

Selon Justin Trudeau, l'immigration aide le secteur canadien des technologies

Publié le 21/05/2019 à 06:45

Par La Presse Canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau a déclaré que l'immigration était l'une des principales raisons qui expliquent la prospérité du secteur canadien des technologies.

Le premier ministre a prononcé le discours d'ouverture de la conférence Collision à Toronto lundi, qui porte sur les technologies.

C'est la première fois que cet événement se tient au Canada.

Selon les organisateurs, Collision est la conférence sur les technologies qui a «la croissance la plus rapide en Amérique du Nord.»

Justin Trudeau a souligné que de nombreux spécialistes formés au Canada se trouvent des emplois dans des entreprises des secteurs technologiques dans le monde entier et que le pays attire aussi des entrepreneurs étrangers qui démarrent des entreprises dans ce secteur.

Il a ajouté que l'immigration ainsi que les investissements du gouvernement fédéral dans l'éducation et la recherche ont stimulé l'économie et permis aux entreprises et aux jeunes pousses canadiennes de prospérer.

Le premier ministre a également parlé de la récente annonce du gouvernement fédéral visant à créer une charte numérique qui lutterait contre les discours haineux, la désinformation et l'ingérence électorale. Il a indiqué que l'élaboration de cette charte nécessitera une collaboration entre le gouvernement et les entreprises du secteur des technologies.

À la une

La start-up de Sherbrooke qui veut commercialiser un médicament

03/03/2024 | Emmanuel Martinez

«Les gens pensent que l’argent coule à flots pour les start-ups, parce qu’on nous montre des exceptions.»

La start-up qui voulait faire économiser 1G$ en soins à l'Amérique du Nord

01/03/2024 | Émilie Parent-Bouchard

Une start-up de Sherbrooke propose des solutions aux victimes d'un traumatisme crânien qui doivent être opérées.

Pas de démondialisation, à l’exception des semi-conducteurs

01/03/2024 | François Normand

ANALYSE. Aucun «ralentissement durable» de la mondialisation, mais on observe une incertitude techno-géopolitique.