Règles de confidentialité: l'Europe lance un ultimatum à Google

Publié le 16/10/2012 à 08:20, mis à jour le 18/10/2013 à 14:50

Règles de confidentialité: l'Europe lance un ultimatum à Google

Publié le 16/10/2012 à 08:20, mis à jour le 18/10/2013 à 14:50

Par AFP

L'application Google Street View avait aussi été décriée en Europe dans la dernière année. Photo: Bloomberg

Google a été sommé mardi par les 27 autorités européennes de protection des données de modifier d'ici trois ou quatre mois ses nouvelles règles de confidentialité, sous peine de s'exposer à des sanctions, afin de les rendre plus claires pour les utilisateurs.

«Nous ne demandons pas à Google de mettre au panier ses règles de confidentialité, mais de les améliorer», a résumé lors d'une conférence de presse Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil), qui a déploré une coopération de qualité «moyenne» du géant du Web.

Cet organisme a été mandatée par les 26 autres autorités européennes pour analyser la nouvelle politique de confidentialité de Google, appliquée depuis le 1er mars.

Ces nouvelles règles se sont traduites par la fusion d'une soixantaine de règles d'utilisation en une seule, regroupant ainsi les informations provenant de plusieurs de ses nombreux services, autrefois séparés, comme la messagerie électronique Gmail ou le réseau social Google+.

En mai, la Cnil et ses homologues (regroupées dans le G29), après une première série d'analyses et d'échanges avec Google, avaient déjà «regretté» que le groupe n'ait fourni que des réponses «souvent incomplètes ou approximatives».

Mardi, dans ses conclusions au terme de sept mois d'enquête, le G29 demande à Google de «prendre des mesures effectives et publiques pour se mettre en conformité rapidement» avec la Directive européenne Informatique et Libertés, qui vise à protéger le droit à la vie privée.

Les 27 autorités énoncent huit recommandations afin que Google fournisse «une information plus claire et plus complète sur les données collectées», et surtout leur «finalité», arguant de «la non-maîtrise de l'utilisateur» en la matière.

Coopération moyenne avec Google


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre

Sur le même sujet

Certaines dissolutions amènent du bon

BLOGUE INVITÉ. Les monopoles d'aujourd'hui sont assez différents de ceux du passé.

Ces deux idéologies domineront le 21e siècle

01/06/2019 | François Normand

ANALYSE - Elles supplanteront graduellement le libéralisme économique et la social-démocratie en déclin.

À la une

La Fed réfléchit à une éventuelle baisse des taux d'intérêt

13:24 | AFP

Depuis mai dernier, « le tableau a changé », explique le président de la Banque centrale.

Guerre commerciale: FedEx poursuit le gouvernement américain

FedEx a déposé lundi une poursuite judiciaire contre le gouvernement américain.

Victime d'une fraude? Faites comme Desjardins!

«Je dois souligner le professionnalisme et le sérieux de la réponse de la part du président M. Cormier».