Rançon demandée après un piratage à la STM

Publié le 30/10/2020 à 10:18

Rançon demandée après un piratage à la STM

Publié le 30/10/2020 à 10:18

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Le pirate informatique derrière l’attaque qui touche la Société de transport de Montréal depuis une dizaine de jours réclame maintenant une rançon de 2,8 millions $.

Cette demande a été formulée dans une deuxième communication avec le pirate survenue mercredi soir. La STM affirme toutefois qu’elle n’a pas l’intention de se plier à cette demande.

Dans un communiqué publié jeudi, le transporteur public montréalais explique avoir été ciblé par une attaque de type rançongiciel qui s’est produite à la suite d’un courriel d’hameçonnage. La nature du virus en cause n’est pas encore connue et l’enquête se poursuit.

La STM avait annoncé au début de la semaine dernière une panne majeure qui l’obligeait à réduire ses services, en particulier pour le transport adapté. L’attaque a aussi perturbé ses différentes plateformes, dont le site web et les lignes téléphoniques.

La cyberattaque a touché 1000 des 1600 serveurs de la société de transport, qui précise jeudi que de ce nombre, « 624 sont des serveurs sensibles d’un point de vue opérationnel », mais que « 77 % de ceux-ci sont rétablis ».

La STM assure qu’aucune donnée n’a été volée dans l’attaque. Le système de réservation du transport adapté est maintenant rétabli et les 11 000 employés ont reçu leur paie « de manière presque normale », indique-t-on.

Le service d’autobus et de métro, qui n’a pas été touché par l’attaque, continue de fonctionner normalement.

 


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

Sur le même sujet

Les Canadiens hésitants face aux entreprises victimes de vols de données

Beaucoup de Canadiens hésitent à faire confiance aux entreprises victimes de vols de données, selon un sondage.

Fuite de données au ministère de la justice: 300 employés touchés

La fuite de renseignements personnels dans une direction du ministère de la Justice aurait touché 300 employés.

À la une

À surveiller: Empire, Air Canada et Ballard

08:09 | Catherine Charron et Stéphane Rolland

Que faire avec les titres d’Empire, Air Canada et Ballard? Voici quelques recommandations d’analystes.

Element AI vendue à la société américaine ServiceNow

Mis à jour il y a 26 minutes | Denis Lalonde

Element AI est vendue à la société américaine ServiceNow pour un montant qui n'a pas été dévoilé.

Jean-François Gagné: les succès de nos clients doivent passer «de l'anecdotique à quelque chose de systématique»

Édition du 11 Mars 2020 | Denis Lalonde

Q&R. Entreprise phare du savoir québécois en intelligence artificielle (IA) pour les uns. Aspirateur de personnel...