QScale obtient 90 M$ pour un centre de données à Lévis

Publié le 13/07/2021 à 15:11, mis à jour le 13/07/2021 à 17:23

QScale obtient 90 M$ pour un centre de données à Lévis

Publié le 13/07/2021 à 15:11, mis à jour le 13/07/2021 à 17:23

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

QScale franchit une étape importante dans le lancement de son projet de centre de traitement de données situé à Lévis, dont la chaleur qu’il produira pourrait être récupérée pour faire pousser des petits fruits et des tomates. L’entreprise de Québec a confirmé mardi des investissements de 150 millions $ de la part du gouvernement du Québec et de Desjardins Capital.

Le centre accueillera des infrastructures technologiques capables de calculs de « haute performance ». « Les gens connaissent déjà bien l’infonuagique, nous, ce qu’on fait, c’est le traitement de données, explique Martin Bouchard,président de QScale, en entrevue. Il s’agit de superordinateurs qui traitent un nombre faramineux de données. C’est un processus utilisé par plusieurs industries, notamment les voitures autonomes et la recherche pharmaceutique. Tout ça exige beaucoup de puissance. »

La demande pour ce service est considérable, ajoute l’entrepreneur qui a fondé le moteur de recherche Copernic en 1996 et a cofondé le centre de stockage de données infonuagiques 4Degrés, vendu à Vidéotron. « La demande double tous les deux mois. Il y a une pénurie. Tout le monde s’arrache l’accès à la puissance de calcul à travers la planète. Avec l’énergie abordable du Québec, on a une offre qui est écologique et abordable. »

L’une des particularités du projet est la récupération de la chaleur générée par les ordinateurs vers des serres qui seront situées sur des terres adjacentes « à environ un demi -kilomètre ». Près de 2800 tonnes de petits fruits et plus de 80 000 tonnes de tomates pourront être produites annuellement, une fois le projet terminé.

La société technologique « ne s’improvisera pas » comme une experte en agriculture et s’associera à des partenaires pour exploiter les serres. Des discussions « très sérieuses » ont lieu avec les Serres Demers, mais l’entreprise a aussi approché d’autres partenaires. « On a de l’espace pour l’équivalent d’à peu près 100 terrains de football, alors il y aura probablement de la place pour plusieurs partenaires. » Les terrains en question sont situés en zone agricole et ont été achetés à la Ville de Lévis par QScale.

 

Une première étape

La construction du centre a commencé depuis un mois et demi. Elle se déploiera en huit phases sur une période de sept ans. L’investissement estimé à 867 millions $ permettrait la création de plus de 200 emplois. À titre de comparaison, le projet de centre de données de Google à Beauharnois représentait un investissement de 735 millions $.

La première phase du projet devrait être complétée à la fin de 2022. Elle comprend la construction d’une infrastructure stratégique qui constituera « l’épine dorsale du centre ». Des agrandissements seront ensuite réalisés par l’ajout de modules.

QScale ambitionne de construire d’autres installations au Québec. L’entreprise a acquis des terrains dans la ville de Saint-Bruno en Montérégie. M. Bouchard n’est pas encore prêt à faire une annonce officielle concernant l’emplacement situé en banlieue de Montréal. La capacité du projet pourrait représenter environ la moitié de celui de Lévis. « Ça peut paraître petit la moitié, mais c’est déjà énorme. Lévis est gargantuesque. La capacité de Saint-Bruno sera de 70 mégawatts, contre 140 mégawatts à Lévis. »

 

Des partenaires publics et privés

L’entreprise a annoncé mercredi qu’elle avait sécurisé près de 195 millions $ en investissement provenant de partenaires privés et publics.

Le gouvernement du Québec injectera 90 millions $ dans l’aventure. Les sommes se déclinent par un prêt de 60 millions $ et par un investissement de 30 millions $ en parts de société en commandite dans l’entreprise. « Ce projet répond à un besoin mondial en forte croissance en raison du volume de données généré par les applications mobiles et les nouvelles technologies, dont l’intelligence artificielle », déclare Eric Girard, ministre des Finances et ministre de l’Économie et de l’Innovation, dans un communiqué.

Desjardins Capital, pour sa part, injecte une somme de près de 60 millions $. C’est l’un des investissements les plus importants depuis sa création, selon le Mouvement Desjardins. Situé à proximité d’installations d’Hydro-Québec, le centre de Lévis a conclu une entente avec la société d’État pour l’utilisation de 140 mégawatts.

Des investisseurs privés du Québec, pour leur part, ont aussi fourni 45 millions $ en capitaux. Parmi les partenaires de Martin Bouchard, on compte les hommes d’affaires Vincent Thibault et Dany Perron.

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.