Intelligence artificielle: Yoshua Bengio, Yann LeCun et Geoffrey Hinton reçoivent le prix Turing

Publié le 27/03/2019 à 06:50, mis à jour le 27/03/2019 à 11:07

Intelligence artificielle: Yoshua Bengio, Yann LeCun et Geoffrey Hinton reçoivent le prix Turing

Publié le 27/03/2019 à 06:50, mis à jour le 27/03/2019 à 11:07

Par La Presse Canadienne
Yoshua Bengio.

Yoshua Bengio. (Photo: LesAffaires.com)

Le professeur de l'Université de Montréal et directeur scientifique de l'Institut québécois d'intelligence artificielle Yoshua Bengio recevra en juin prochain le prix Turing de l'Association for Computing Machinery (ACM), considéré comme étant le prix Nobel de l'informatique.

Les collègues du chercheur montréalais Yann LeCun, associé à l'Université de New York, et Geoffrey Hinton, de l'Université de Toronto, seront aussi récompensés.

Différents médias d'information affirment que l'ACM annoncera mercredi l'attribution du prix Turing au trio de chercheurs décrit par l'organisation comme les pères de la révolution de l'apprentissage profond, un domaine de l'intelligence artificielle. Cette récompense est assortie d'une bourse d'un million $ US.

Yoshua Bengio, qui est originaire de France, a fait la majorité de ses études à l'Université McGill, à Montréal. Il a étudié en génie informatique de 1982 à 1986 avant de compléter une maîtrise en informatique en 1988 et un doctorat en 1991.

En 1993, le professeur Bengio a fondé l'Institut québécois d'intelligence artificielle, qui rassemble des chercheurs de l'Université de Montréal et de l'Université McGill au sein d'un organisme sans but lucratif. L'organisme compte 300 chercheurs représentant 15 facultés.

Yoshua Bengio n'en est pas à sa première distinction. Cette année, il a aussi hérité du Prix d'excellence pour l'ensemble des réalisations remis par l'Association pour l'intelligence artificielle au Canada.

En 2017, on lui a décerné le Prix Marie-Victorin, la plus haute distinction du Québec dans le domaine des sciences. La même année, il a été fait Officier de l'Ordre du Canada.

Sur le même sujet

Deux ex-juges se joignent à l'application COVI

Louise Arbour et Louise Otis, se joignent au projet d’application mobile COVI.

L'intelligence artificielle, ça mange quoi en hiver?

06/04/2020 | Katherine Rondeau

BLOGUE INVITÉ. On lui voue un respect mérité, sans toutefois pouvoir s'empêcher de ressentir une certaine crainte.

À la une

Sail ferme six magasins, 500 emplois touchés

Sail Plein Air ferme entre autres ses quatre établissements Sportium au Québec.

Au tour de Sail de se protéger de ses créanciers

C'est au tour des enseignes Sail et Sportium de se placer à l’abri de leurs créanciers.

Récompense de 50M$US pour un lanceur d'alerte

13:35 | AFP

La SEC n'a pas dévoilé le nom de l'entreprise visée afin de protéger l'identité du lanceur d'alerte.