Manifestation en appui aux lockoutés de Vidéotron

Publié le 27/02/2024 à 13:24

Manifestation en appui aux lockoutés de Vidéotron

Publié le 27/02/2024 à 13:24

Par La Presse Canadienne

Bien que le bureau soit situé à Gatineau, ces employés desservent la clientèle de tout le Québec. (Photo: Roméo Mocafico)

Des syndiqués d’Unifor, des Métallos et d’autres syndicats ont manifesté de 8h à 10h mardi matin, devant le siège social de Québecor à Montréal, aux côtés de leurs collègues syndiqués mis en lock-out par Vidéotron.

Ce sont 214 membres du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), affilié à la FTQ, qui ont été mis en lock-out à Gatineau par Vidéotron, le 30 octobre dernier.

Bien que le bureau soit situé à Gatineau, ces employés desservent la clientèle de tout le Québec.

Le principal point en litige porte sur le recours à la sous-traitance et la délocalisation des emplois outremer, a rapporté en entrevue sur place Nick Mingione, président du syndicat.

Les salaires «font partie de la négociation», mais «ils ne sont pas le point culminant», assure M. Mingione.

«Il y a toujours des négociations. On prend tous les moyens pour garder les ponts ouverts. Les dernières séances qu’on a eues, vraiment, d’échanges avec l’employeur datent de la fin de décembre. Depuis le mois de janvier, on a eu des discussions avec l’employeur. On utilise tous les moyens, donc toutes les instances, toutes les personnes, tous les interlocuteurs qui peuvent nous aider, on les utilise. Il y a des échanges. Mais rendus au moment où on est, il faut permettre au monde de cheminer», a résumé M. Mingione.

Ces syndiqués du SCFP ont ainsi reçu l’appui d’autres syndicats affiliés à la FTQ comme les Métallos et Unifor, qui ont bruyamment manifesté avec eux devant le siège social de Québecor.

«L’objectif aujourd’hui, c’est d’envoyer un message à monsieur (Pierre Karl) Péladeau: malheureusement, il persiste et signe à maintenir nos gens en lock-out à Gatineau. Donc on veut envoyer un message clair aujourd’hui que tous les affiliés de la FTQ sont là», a expliqué Patrick Gloutney, président du SCFP.

La convention collective est échue depuis le 31 août 2021.

La direction de Vidéotron, de son côté, confirme demander davantage accès à la sous-traitance. Elle affirme afficher de nombreux postes vacants, malgré ses efforts de recrutement.

«Vidéotron se doit de trouver des solutions alternatives afin de bien continuer de procurer à ses clients le meilleur service à la clientèle de l’industrie. Il est important de préciser que l’entreprise s’est aussi engagée à ne faire aucune mise à pied dans les emplois où elle utilise la sous-traitance», avait déclaré l’entreprise, lors de l’annonce du lock-out.

L’entreprise dit malgré tout souhaiter «une résolution rapide de cette situation».

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

 

Inscrivez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les enjeux qui préoccupent la communauté des affaires.

Sur le même sujet

L’acquisition de Freedom payante pour les patrons de Québecor

Mis à jour le 05/04/2024 | La Presse Canadienne

M. Péladeau a touché une rémunération totale de 4,9 M$, en hausse de 57% par rapport à l’an dernier.

Les syndiqués du Groupe TVA entérinent les ententes de principe

Les nouvelles conventions collectives seront en vigueur jusqu’en 2026 pour Montréal et 2027 pour les autres stations.

À la une

Transformer ses faiblesses en force avec le livre «Mentores»

Mis à jour à 10:26 | Emmanuel Martinez

Le livre «Mentores» rassemble douze témoignages de femmes d’affaires québécoises qui dirigent des entreprises.

Les ambitions internationales du nouveau président de Croesus

Vincent Fraser, président de Croesus depuis le 27 mars, entend développer l’expansion internationale de l’entreprise.

À surveiller: Meta Platforms, 5N Plus et Lycos Energy

Mis à jour à 10:07 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Meta Platforms, 5N Plus et Lycos Energy ? Voici quelques recommandations d’analystes.