LinkedIn lance la vérification par pièce d’identité pour renforcer la confiance

Publié le 17/08/2023 à 12:51

LinkedIn lance la vérification par pièce d’identité pour renforcer la confiance

Publié le 17/08/2023 à 12:51

Par La Presse Canadienne

La plate−forme appartenant à Microsoft a annoncé jeudi qu’elle offrait à ses 22 millions de membres canadiens la possibilité de vérifier leur profil en fournissant une copie de leur identification gouvernementale à une société tierce partenaire de LinkedIn. (Photo: La Presse Canadienne)

Les utilisateurs canadiens de LinkedIn qui souhaitent prouver qu’ils sont authentiques disposent désormais d’une autre méthode pour vérifier leur identité en ligne : une pièce d’identité émise par le gouvernement. 

La plate−forme appartenant à Microsoft a annoncé jeudi qu’elle offrait à ses 22 millions de membres canadiens la possibilité de vérifier leur profil en fournissant une copie de leur identification gouvernementale à une société tierce partenaire de LinkedIn.

La méthode de vérification facultative, qui est proposée aux utilisateurs des États−Unis depuis le printemps, vise à renforcer la confiance dans la plate−forme et à renforcer la sécurité à l’ère numérique où l’identité peut être essentielle, a expliqué la directrice nationale de LinkedIn et directrice principale des comptes stratégiques, Diana Luu.

«C’est une énorme préoccupation pour les gens. Nous le savons», a-t-elle déclaré.

«Nous voulions vraiment fournir cette couche supplémentaire de protection contre l’usurpation d’identité et d’autres activités frauduleuses.»

Le dernier rapport communautaire de LinkedIn montre que l’entreprise a restreint 201 000 faux comptes après qu’ils ont été signalés par des membres entre juillet et décembre 2022. Un autre 44,7 millions de faux comptes ont été bloqués lors de l’inscription et 13,2 millions ont été restreints avant que les membres ne les signalent au cours de la même période.

Environ 87,4% des faux comptes ont été détectés par une technologie automatisée, tandis que 12,6% ont été découverts grâce à des examens manuels.

 

Partenariat avec Clear

La décision de LinkedIn de contrer les faux comptes via des documents d’identification se présente sous la forme d’un partenariat avec Clear, une entreprise de New York déjà utilisée aux États−Unis pour l’entrée biométrique dans les sites sportifs et les zones d’embarquement des aéroports. Clear est la même société que LinkedIn utilise pour son programme de vérification américain.

Les utilisateurs souhaitant vérifier leur identité sur LinkedIn créent un compte avec Clear les obligeant à prendre une photo d’eux−mêmes, à fournir une image de leur pièce d’identité émise par le gouvernement, comme un permis de conduire ou un passeport, et à accepter de partager leurs données avec LinkedIn.

Si les images et les noms correspondent, LinkedIn ajoutera une coche verte au profil de l’utilisateur ainsi qu’une note expliquant que son compte a été vérifié sur la base d’une identification gouvernementale.

Tout au long du processus, LinkedIn a déclaré que Clear demandera le consentement pour partager en toute sécurité les noms, adresses, dates de naissance, types de documents et émetteurs de ses utilisateurs avec LinkedIn.

Une fois que LinkedIn a obtenu les informations, il conserve les données aussi longtemps que la personne souhaite conserver sa vérification, a précisé Mme Luu.

Toute information que LinkedIn obtient de Clear ne sera pas visible sur les profils LinkedIn et LinkedIn ne partagera pas de données personnelles avec Clear avant, pendant ou après la vérification, a-t-elle ajouté.

«Nous passons par le processus de vérification approprié et nous espérons que les membres peuvent nous faire confiance en tant que plate−forme ainsi qu’à nos partenaires pour garder leurs données et leur vie privée sécurisées et sûres», a déclaré Mme Luu.

La politique de confidentialité de Clear indique qu’elle ne vend jamais les données des consommateurs et que lorsque quelqu’un ne veut plus utiliser ses services, elle supprimera toutes ses données sur demande.

Des vérifications claires n’auront aucune influence sur ses algorithmes ou sur la mise en évidence de son contenu sur la plate−forme, mais Mme Luu a souligné que le lancement américain a déjà montré que ceux qui ont des comptes vérifiés bénéficient de la couche d’authenticité supplémentaire.

«Nous constatons qu’ils ont plus de chances de trouver les bonnes opportunités professionnelles qui comptent pour eux et de se connecter avec des gens et de vraiment profiter d’interactions authentiques et plus crédibles sur notre plate−forme», a-t-elle observé.

Le programme Clear intervient des mois après que le vice−président de la gestion des produits de LinkedIn a déclaré dans un article de blogue en octobre que les activités frauduleuses devenaient encore plus courantes sur Internet alors que le monde constatait des «progrès rapides» dans les images synthétiques basées sur l’intelligence artificielle (IA).

«Les générateurs d’images basés sur l’IA peuvent créer un nombre illimité de photos de profil uniques et de haute qualité qui ne correspondent pas à de vraies personnes», a écrit Oscar Rodriquez.

«Les faux comptes utilisent parfois ces photos de profil convaincantes générées par l’IA pour rendre leur faux profil LinkedIn plus authentique.»

Pour lutter contre l’essor de ces comptes, LinkedIn a commencé à utiliser un modèle d’apprentissage en profondeur qui vérifie de manière proactive les téléchargements de photos de profil pour déterminer si les images sont générées par l’IA. 

Tara Deschamps, La Presse Canadienne

 

 

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.