Après la NASA, Monlove prépare la suite à SXSW

Publié le 13/03/2023 à 12:03

Après la NASA, Monlove prépare la suite à SXSW

Publié le 13/03/2023 à 12:03

Par Emmanuel Martinez

«Mon premier conseil, c’est de dire que c’est pas parce qu’aujourd’hui l’opportunité est là qu’elle le sera demain», dit la fondatrice de Monlove, Ella Louise Allaire, qui se trouve à Austin au Texas pour le festival SXSW. (Photo: Emmanuel Martinez)

La fondatrice de Monlove est habituée à repousser les limites de son modèle d’affaires. Donc pas étonnant qu’elle participe à un panel intitulé Tranforming the original format, un des événements organisés dans le cadre des «Journées du Québec» au festival South by Southwest (SXSW) à Austin au Texas.

Ella Louise Allaire est passée de la création musicale pour des spectacles tels que KÀ à Las Vegas à des projets où son entreprise monte une production de A à Z, mélangeant la musique, des images et des marionnettes géantes. Cette PME montréalaise a littéralement inventé son créneau.

«Le message de Monlove, c’est de créer des projets positifs qui donnent de l’amour à l’humanité, affirme la présidente en entrevue avec Les Affaires. À la base, on est un créateur de contenu, avec des images et des idées positives, sans violence. À SXSW, on montre qu’on veut faire des "shows live", mais aussi dans le métavers. Et ce, en respectant l’ADN du client.»

La NASA

La carte de visite de Monlove à cet énorme festival créatif, qui rassemble à la fois la musique et le cinéma, mais aussi tout ce qui touche les arts numériques et le marketing, c’est son projet pour le centre des visiteurs du Kennedy Space Center de la NASA en Floride. La PME fondée en 2005 a conçu une présentation immersive qui résume l’histoire de cette institution, ainsi que les objectifs du programme d’exploration spatiale Artemis.

«On a condensé deux marques en 24 minutes, explique Ella Louise Allaire. Il y a celle de Peanuts, avec Snoopy, Charlie Brown et les autres personnages, ainsi bien sûr que celle de la NASA. Des marionnettes géantes ont été fabriquées à Montréal pour l’occasion. »

Saisir les occasions

Monlove travaille présentement très fort en Floride pour que tout soit prêt pour la première à la fin mars. Mais à SXSW, la PME espère établir des contacts qui mèneront à de nouveaux contrats, comme ceux qui lui ont permis de s’associer à des franchises célèbres telles que Scooby-Doo, Ice Age et Looney Tunes.

«On veut se positionner comme un raconteur d’histoires et un innovateur, mentionne la patronne. On est clé en main. Les partenaires qu’on recherche peuvent aussi bien être des bureaux d’architectes qui ont des projets d’envergure que des "rock stars" connues qui veulent un projet particulier pour faire mousser leur musique. »

Ella Louise Allaire précise que des rencontres d’affaires avec des décideurs ont été planifiées grâce à la collaboration d’Investissement Québec qui aide de nombreuses PME québécoises du secteur créatif à rayonner à Austin. Elle connait le jeu puisqu’elle évolue dans cette industrie depuis près de 20 ans.

«Mon premier conseil, c’est de dire que c’est pas parce qu’aujourd’hui l’opportunité est là qu’elle le sera demain, dit-elle. C’est une erreur que j’ai faite dans le passé. Quand tu as une occasion sur la table, tu dois dire oui, "no matter what"».

«Les trains ne passent pas chaque année», poursuit-elle.

Évidemment pour pouvoir embarquer, il faut être en gare, pas dans un champ. Et c’est pour cela que Monlove participe à ce festival incontournable de son domaine où les entreprises québécoises ont l’occasion de voir plusieurs trains passer, surtout les très gros des Américains.

---

Une partie des frais liés à ce reportage a été déboursée par Investissement Québec.

Sur le même sujet

Une femme de 23 ans à la tête de Hub Montréal

03/04/2024 | Emmanuel Martinez

Âgée de seulement 23 ans, Rachel Parent a été nommée directrice générale de Hub Montréal.

Les cinémas indépendants veulent un financement public accru

La majorité des exploitants de films indépendants auraient besoin d’environ 50 000 $ de financement supplémentaire.

À la une

Dette et déficit du fédéral: on respire par le nez!

19/04/2024 | François Normand

ANALYSE. Malgré des chiffres relativement élevés, le Canada affiche le meilleur bilan financier des pays du G7.

Budget fédéral 2024: «c'est peut-être un mal pour un bien»

19/04/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Les nouvelles règles ne changent pas selon moi l'attrait des actions à long terme.

Multiplier la déduction pour gain en capital, c'est possible?

19/04/2024 | WelcomeSpaces.io

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Quelle est l'avantage de cette stratégie?