Le Royaume du Lesotho, terre d'essai du 5G

Publié le 07/09/2018 à 11:04

Le Royaume du Lesotho, terre d'essai du 5G

Publié le 07/09/2018 à 11:04

Par AFP

[Photo: 123rf]

Depuis quelques semaines, deux entreprises testent dans la capitale Maseru le tout premier réseau 5G disponible sur le continent africain, opéré par Vodacom.

Il propose un débit maximal de 700 mégabits par seconde qui permet de télécharger un film en une poignée de secondes.

« Pour nous, c’est un peu un test grandeur nature », a expliqué vendredi à l’AFP Andries Delport, responsable des nouvelles technologies chez Vodacom.

« Il y a beaucoup d’intox sur les utilisations futures de la 5G. Elle va changer beaucoup de choses (...), on peut commencer à penser sérieusement aux voitures sans conducteur ou aux robots », a-t-il ajouté. « Je peux vous assurer que les habitants du Lesotho sont particulièrement fiers de tout ça ».

A ce jour, les premiers heureux utilisateurs de la nouvelle technologie se comptent au nombre de 530, salariés du siège de la Banque centrale du Lesotho et de la compagnie minière Lets'eng. Vodacom prévoit d’étendre rapidement son réseau.

Le déploiement du réseau 5G permet, entre autres, d’éviter de coûteux investissements en fibre optique.

Hors de l’Afrique, la course à la 5G s’est accélérée ces derniers mois, notamment en Corée du Sud, au Japon, en Chine et aux États-Unis où la commercialisation est attendue rapidement.

Encerclé par l’Afrique du Sud, le petit Royaume du Lesotho abrite une population de 2,2 millions d’habitants.

Vodacom a indiqué l’avoir retenu pour y déployer sa technologie, car il est l’un des seuls pays africains où la fréquence de 3,5 GHz n’a pas encore été attribuée à un opérateur.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre

Sur le même sujet

Louise Mushikiwabo: «Toute croissance qui n'est pas partagée est un risque pour notre monde»

10/06/2019 | Siham Lebiad

«Toute croissance qui n’est pas partagée est un risque pour notre monde», selon la secrétaire de la Francophonie.

Le Maroc, porte d'entrée du marché africain

Édition du 30 Juin 2018 | François Normand

Le Québec voit de plus en plus le Maroc dans sa soupe. C'est pourquoi le gouvernement Couillard ouvrira un bureau de ...

À la une

Comment Impak Finance a adapté sa stratégie à la réalité

BLOGUE. Cette fintech voulait lancer une banque pour financer l'économie d'impact. Il a fallu trouver un autre chemin.

À surveiller: Bombardier, MEG Energy et Sherwin Williams

08:59 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Bombardier, MEG Energy Corp et Sherwin Williams ? Voici quelques recommandations qui ...

Petits rectificatifs (et gentils coups de gueule)

Le chroniqueur peut faire un choix de mots qu'il regrette. Comme cette fois-là... Rectifions .