Le prix de l’iPhone a grimpé de 183% en 15 ans au Canada

Publié le 15/09/2022 à 15:40

Le prix de l’iPhone a grimpé de 183% en 15 ans au Canada

Publié le 15/09/2022 à 15:40

Par Nicolas St-Germain

En prenant en compte la taxe sur les produits et services (5%) et la taxe de vente du Québec (9,975%), un consommateur québécois déboursera autour de 1434 $ pour l'appareil, bon pour le 14e rang du classement. (Photo: Apple)

Calculé à 590$, il y a 15 ans, le prix médian de l’iPhone a augmenté de 183% au Canada pour atteindre 1669$ avec la sortie du dernier modèle, l’iPhone 14, nous apprend la plateforme de comparaison de produits financiers HelloSafe.

Durant cette période, la variation en pourcentage d’un dollar canadien a pris 36,70%. Autrement dit, un 1$ en 2007 vaut aujourd’hui 1,37$, selon la feuille de calcul de l’inflation de la Banque du Canada. Le montant de 590$ vaut donc 806,51$ en 2022, ce qui est tout de même deux fois moins élevé que le prix médian de l’iPhone 14.

Malgré tout, sur les 36 pays étudiés par HelloSafe, le Canada se classe au 3e rang des pays où «acheter un iPhone 14 (256 GB) est le moins cher» à 1249$, tout juste derrière les États-Unis (1183$) et le Japon (1236$). La Turquie (2423$), le Brésil (2192$) et la Suède (1658$) sont les plus chers dans le monde.

En prenant en compte la taxe sur les produits et services (5%) et la taxe de vente du Québec (9,975%), un consommateur québécois déboursera autour de 1434$ pour l’appareil, bon pour le 14e rang du classement.

À la une

Ottawa cède la protection de près d'un million de kilomètres carrés aux Autochtones

Il y a 1 minutes | La Presse Canadienne

Ces ententes prévoient des investissements pouvant atteindre 800 millions de dollars sur sept ans.

Antonio Guterres appelle à une réforme du système financier

Le secrétaire général des Nations unies a demandé aux institutions financières de revoir leurs modèles d’affaires.

Les négociations difficiles commencent à la COP15 de Montréal

Le texte sur les objectifs de conservation débattu par les délégués contient plus d’incertitudes que de libellé convenu.