Le poids lourd de la tech indonésienne GoTo s'envole pour son entrée en Bourse

Publié le 11/04/2022 à 10:12

Le poids lourd de la tech indonésienne GoTo s'envole pour son entrée en Bourse

Publié le 11/04/2022 à 10:12

Par AFP

GoTo est issu de la fusion en mai 2021 de deux licornes indonésiennes, l'application de motos-taxis Gojek et la société de cybercommerce Tokopedia. (Photo: 123RF)

Jakarta — Le poids lourd de la tech indonésienne GoTo a vu son titre bondir de 13% lundi au premier jour de cotation à Jakarta après son introduction en Bourse, la cinquième plus importante depuis le début de l'année dans le monde.

L'action a bondi de 23% quelques minutes après l'ouverture et fini en hausse de 13,02% à 382 roupies (0,026 $ US) alors que les marchés boursiers asiatiques ont été secoués ces dernières semaines. Le principal indice de la Bourse de Jakarta a cédé 0,10% sur la séance.

GoTo est issu de la fusion en mai 2021 de deux licornes indonésiennes, l'application de motos-taxis Gojek et la société de cybercommerce Tokopedia. Cette fusion a donné naissance à un nouveau mastodonte technologique dans la plus grande économie d'Asie du Sud-Est, forte de 270 millions d'habitants.

Vêtu de la veste verte et noire des conducteurs de Gojek, le PDG du groupe Andre Soelistyo a sonné la cloche marquant l'ouverture de la Bourse de Jakarta aux côtés de son équipe euphorique lundi matin. 

«Malgré la volatilité des marchés mondiaux, l'intérêt des investisseurs a été fort, ce qui montre la demande en rapide expansion en Asie du Sud-Est pour nos services de cybercommerce et de technologies financières, ainsi que la confiance en la position de GoTo comme principal écosystème numérique en Indonésie», a souligné le responsable cité dans un communiqué.

La société, dont le siège est à Jakarta, a levé environ 1,1 milliard de dollars américains (15,8 milliards de roupies) lors de son introduction en Bourse, ce qui valorise GoTo à quelque 28 G$ US, indique le groupe.

L'entreprise, qui a développé une «super application» multiservice, a vendu ses actions pour près de 955 M$ US, auxquelles s'ajoute une surallocation de 146 M$ US.

GoTo est la troisième plus grosse introduction en Bourse en Asie cette année, et la cinquième au monde dans un marché perturbé par l'invasion de l'Ukraine par la Russie et les suites de la pandémie.

La société avait annoncé la semaine dernière qu'elle distribuerait des actions à plusieurs centaines de milliers de conducteurs de deux roues qui ont fait sa fortune.

Ryan Supriandi, conducteur pour Gojek depuis près de 7 ans, est l'un des heureux élus. Il a été surpris de recevoir une notification l'informant qu'il détenait 4 000 actions, pour quelque 90 $ US. «J'étais content, mais aussi embarrassé, qu'est-ce que je vais en faire? La plupart des conducteurs ne comprennent pas ce que sont les actions ou le marché boursier», a indiqué l'Indonésien de 34 ans à l'AFP.

 

Possible cotation aux États-Unis

Le président indonésien Joko Widodo a aussi félicité le groupe. «J'espère que l'introduction en Bourse de GoTo va motiver les Indonésiens pour faire bondir notre développement économique», a-t-il commenté.

Mais Reza Priyambada, analyste financier chez CSA Research Institute, a appelé les investisseurs à la prudence, soulignant qu'il était encore trop tôt pour juger de la performance de GoTo: «même s'ils se présentent comme la plus grosse place de marché en Indonésie, ils enregistrent toujours des pertes pour l'instant». 

«Les investisseurs sont dans un état d'euphorie, mais nous ne savons pas s'ils comprennent bien comment GoTo fonctionne, quelles sont ses perspectives et comment le groupe est dirigé», note-t-il.

L'entreprise de VTC est devenue la première décarcorne (société non cotée valorisée plus de 10 milliards de dollars américains) indonésienne en 2019 et s'est diversifiée en offrant de multiples services, de la livraison de repas aux services financiers. GoTo n'a toutefois pas encore publié de bénéfices. Selon les documents diffusés par la Bourse, le groupe affiche des pertes de plus de 55 M$ US pour la période janvier-juillet 2021.

L'an dernier, une autre société technologique, la plateforme de cybercommerce Bukalapak, avait fait ses débuts à la Bourse indonésienne en levant 1,5 G$ US. Mais la valeur de son titre a flanché depuis et s'affiche en baisse de 60% depuis son introduction en Bourse.

GoTo, dont les principaux concurrents dans la région sont SEA et Grab avait indiqué qu'il pourrait aussi entrer en Bourse aux États-Unis dans un deuxième temps. Le groupe avait annoncé en novembre un tour de table de 1,3 G$ US auprès de grands investisseurs, comme Google, le singapourien Temasek ou le chinois Tencent.

Sur le même sujet

Pourquoi utilise-t-on encore ArriveCan? Et quel est l'avenir de l'application?

Le gouvernement croit que l’application est un outil utile. Ses détracteurs estiment qu’elle a fait son temps.

Instagram suspend sa transformation à la TikTok

29/07/2022 | AFP

Kim Kardashian et Kylie Jenner ont l'appelé à «redevenir Instagram» et à «cesser d'essayer d'être Tik Tok».

À la une

Bourse: Wall Street finit en hausse malgré la torpeur ambiante

Mis à jour à 16:53 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le secteur énergétique mène la Bourse de Toronto vers le haut.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

16:43 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Faites partie de notre classement des 300 plus grandes PME du Québec

17:00 | Les Affaires

Pour y figurer en bonne place et ainsi profiter d’une belle visibilité, remplissez notre formulaire.