Le créateur de l'antivirus McAfee accusé d'avoir trompé les investisseurs

Publié le 05/03/2021 à 14:59

Le créateur de l'antivirus McAfee accusé d'avoir trompé les investisseurs

Publié le 05/03/2021 à 14:59

Par La Presse Canadienne
John McAfee

John McAfee (Photo: La Presse Canadienne)

L’entrepreneur en logiciels antivirus John McAfee est accusé de conspiration pour fraude et de blanchiment d’argent, les autorités américaines lui reprochant d’avoir trompé des investisseurs à propos du marché émergent de la cryptomonnaie.

La mise en accusation de l’homme âgé de 75 ans devant une cour fédérale de Manhattan a été récemment rendue publique. Il est traduit en justice aux côtés de Jimmy Gale Watson Jr, qui a agi à titre de conseiller pour ce que les procureurs désignent comme la «soi-disant équipe de cryptomonnaie de McAfee» qui aurait empoché plus de 13 millions $ US.

Les procureurs affirment que l’homme de 40 ans a été arrêté jeudi soir au Texas et qu’il devait comparaître vendredi à Dallas. 

«Les accusés auraient utilisé le compte Twitter de McAfee pour publier des messages à l’intention de centaines de milliers de ses abonnés Twitter, vantant diverses cryptomonnaies par le biais de déclarations fausses et trompeuses pour dissimuler leurs véritables motifs, par intérêt personnel», a déclaré la procureure fédérale Audrey Strauss dans un communiqué décrivant les crimes allégués remontant à 2017 et 2018.

M. McAfee est détenu en Espagne en vertu d’accusations criminelles distinctes déposées par la division fiscale du département américain de la Justice. 

En octobre dernier, il avait été inculpé devant un tribunal fédéral à Memphis, dans le Tennessee, pour évasion fiscale après avoir omis de déclarer les revenus tirés de la promotion des cryptomonnaies alors qu’il travaillait en tant que conseiller, livrait des conférences et avait vendu les droits relatifs à son parcours pour de vie un documentaire.

M. McAfee a développé un des premiers logiciels de cybersécurité et il a été recherché par les autorités aux États-Unis et au Belize par le passé.

En juillet 2019, il a été relâché en République dominicaine après que cinq autres personnes et lui eurent été soupçonnés d’avoir voyagé à bord d’un yacht transportant des armes de haut calibre, des munitions et du matériel de style militaire, selon ce que des responsables de l’île des Caraïbes ont déclaré à l’époque.

 

Par Larry Neumeister, The Associated Press

Sur le même sujet

Cyberattaques: les entreprises paient plus cher que jamais

Le coût moyen d'une restauration après une cyberattaque atteint un sommet, à 6,75 millions de dollars.

L'ONU veut une meilleure réglementation des technologies de surveillance

19/07/2021 | AFP

Le détournement du logiciel d'espionnage Pegasus confirme le besoin urgent de resserrer les règles, selon l'ONU.

À la une

Bourse: Wall Street et Toronto portées par les bons résultats

Mis à jour le 29/07/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clos jeudi à un sommet record.

Robinhood fait ses premiers pas à Wall Street

Mis à jour le 29/07/2021 | AFP

L'application de courtage boursier est valorisée à environ 32 milliards de dollars.

Duolingo fait une entrée fracassante à Wall Street

28/07/2021 | AFP

L'application d'apprentissage de langues a vu son action s'envoler de plus de 30% à sa première journée en Bourse.