La plateforme QuadrigaCX demeurera à l'abri de ses créanciers

Publié le 05/03/2019 à 13:45

La plateforme QuadrigaCX demeurera à l'abri de ses créanciers

Publié le 05/03/2019 à 13:45

Par La Presse Canadienne
Un cadenas barre des données numériques.

(Photo: 123RF)

La plateforme QuadrigaCX pourra demeurer à l’abri de ses créanciers alors que les autorités sont toujours à la recherche d’environ 200 millions $ en monnaie virtuelle.

Un sursis de 45 jours a été accordé à l’entreprise insolvable, mardi, par le juge Michael Wood, de Cour suprême de la Nouvelle-Écosse.

Il a également approuvé la nomination d’un responsable de la restructuration, mais il a ajouté que son travail devait être préalablement approuvé par le contrôleur nommé par le tribunal afin d’éviter une perte de contrôle de sa rémunération.

Le juge a également rendu une décision permettant d’accéder aux données de la plateforme de cryptomonnaies hébergées par Amazon Web Services.

Il manque environ 190 millions $ en Bitcoins et autres cryptomonnaies, selon des documents judiciaires indiquant que certains de ces actifs numériques se trouveraient dans des portefeuilles froids, c’est-à-dire sur un support déconnecté d’internet.

Ces sommes sont introuvables depuis le décès, en décembre, du chef de la direction de QuadrigaCX, Gerald Cotten, âgé de 30 ans. Celui-ci voyageait en Inde le 9 décembre, où il est mort des suites d’une complication de la maladie de Crohn. Son décès a été annoncé plus d’un mois plus tard.

Sur le même sujet

Libra revoit à la baisse les ambitions de monnaie numérique de Facebook

Mis à jour le 16/04/2020 | AFP

La plateforme a cédé du terrain aux gouvernements qui craignaient pour leur souveraineté monétaire.

Le minage de cryptomonnaie, très bruyant, ne fait pas que des heureux au Québec

«Ça détruit l'environnement, ça détruit la santé des humains, par le stress.»

À la une

Déclin de 13% des énergies vertes en 2020, selon l’AIÉ

Le secteur ralentit globalement, mais il y a deux gros marchés qui continueront de croître en 2020 malgré la pandémie.

Legault s'inquiète de l'avenir d'Air Transat

L’incertitude au sujet de l’avenir du transport aérien Air Transat inquiète le premier ministre du Québec.

Sail ferme six magasins, 500 emplois touchés

Sail Plein Air ferme entre autres ses quatre établissements Sportium au Québec.