La cybercriminalité dans la 2e phase de l'accord sino-américain?

Publié le 16/01/2020 à 11:16

La cybercriminalité dans la 2e phase de l'accord sino-américain?

Publié le 16/01/2020 à 11:16

Par AFP

Peter Navarro, le conseiller commercial de Donald Trump et partisan d’une ligne ultra-dure envers la Chine (Photo: Getty Images)

L’administration Trump veut faire de la cybersécurité l’un des piliers de la 2e phase de négociations commerciales avec Pékin, qui est accusé par les Américains de favoriser la cybercriminalité et le vol de secrets industriels.  

« Le gros morceau pour moi ce sont les cyber-intrusions. C’est complètement fou que des responsables gouvernementaux chinois continuent de pirater des entreprises américaines pour voler des secrets industriels », a accusé Peter Navarro, le conseiller commercial de Donald Trump et partisan d’une ligne ultra-dure envers la Chine.

Il a accusé notamment « des militaires chinois installés à Shanghaï de pénétrer dans des ordinateurs ici aux États-Unis » pour observer ce qui s’y passe. « Ils volent des choses et c’est terriblement destructeur pour nos entreprises », a-t-il dit, affirmant que la Chine s’était engagée en 2015 à mettre fin à ces procédés, mais sans effet.

M. Navarro s’exprimait sur la chaîne CNBC au lendemain de la signature de l’accord commercial dit de phase 1 avec la Chine. Outre des achats supplémentaires de 200 milliards de dollars de produits américains sur deux ans par Pékin, l’accord comprend un volet de protection de la propriété intellectuelle ou une ouverture plus grande aux sociétés américaines de services financiers.

Mais le président a l’intention d’aller plus loin et compte se rendre « bientôt » à Pékin pour entamer de nouvelles discussions.

La perspective d’une telle visite n’a pas été confirmée jeudi par le ministère chinois des Affaires étrangères, pas plus que l’ouverture des négociations de phase 2.

 


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

À la une

10 choses à savoir vendredi

Bombardier a frappé dans le mille, ce titre boursier séduit plus que Tesla, une auto neuve par jour à 700$/mois.

«Je possède 41 300 actions de Bombardier, que faire?»

BALADO. Les actionnaires sont nombreux à se demander quoi faire avec leurs actions de Bombardier. Voici une réponse.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

06:49 | LesAffaires.com et AFP

«Attention au risque d'un réveil brutal des marchés, assez complaisants ces derniers jours.»