La Baie d’Hudson fait de la plateforme Saks une société distincte

Publié le 05/03/2021 à 17:05

La Baie d’Hudson fait de la plateforme Saks une société distincte

Publié le 05/03/2021 à 17:05

Par La Presse Canadienne

Les 40 magasins de Saks Fifth Avenue fonctionneront séparément en tant qu’entité appelée SFA. (Photo: Mary Altaffer pour La Presse canadienne)

La Compagnie de la Baie d’Hudson (HBC) a conclu une entente afin de vendre une participation minoritaire dans la plateforme de commerce électronique de Saks Fifth Avenue et la transformer en une société distincte, une décision qui redéfinira « l’écosystème du magasinage de luxe », a annoncé le détaillant vendredi.

La société américaine de capital-risque Insight Partners a accepté d’y investir 500 millions $ US, évaluant la société autonome qui sera connue sous le nom de Saks à 2 milliards $ US.

Les 40 magasins de Saks Fifth Avenue fonctionneront séparément en tant qu’entité appelée SFA, qui restera entièrement détenue par HBC.

La transaction renforce la capacité de HBC à « dégager une valeur significative de ses actifs », qui vont de la vente au détail à la technologie, en passant par l’immobilier, a déclaré dans un communiqué son gouverneur, président exécutif et chef de la direction, Richard Baker.

« Le commerce électronique de luxe est sur le point de connaître une croissance exponentielle, et en tant que société numérique autonome occupant déjà une solide position dans le secteur du luxe, Saks est prête à gagner une part de marché importante », a avancé M. Baker.

La vente d’une participation minoritaire dans cette plateforme de commerce électronique survient dans un contexte de forte augmentation des ventes au détail en ligne pendant la pandémie.

Si les magasins de milieu de gamme ont été éprouvés par la crise, des observateurs constatent que les détaillants de vente au rabais et de luxe s’en sortent relativement indemnes.

« Le commerce électronique de luxe est un secteur à forte croissance exceptionnellement résilient et nous sommes ravis d’investir dans une marque centenaire emblématique qui a si bien réussi à se transformer en une stratégie numérique native », a pour sa part déclaré le directeur général d’Insight Partners, Deven Parekh, par voie de communiqué.

HBC soutient que Saks et SFA seront en meilleure position pour planifier et investir dans leurs modèles respectifs en tant que sociétés distinctes, mais liées. Les deux entreprises demeureront connues sous le nom de Saks Fifth Avenue pour la clientèle.

Saks dirigera le marketing et la commercialisation, tandis que les magasins rempliront les fonctions physiques telles que les achats en ligne, le ramassage en magasin, les échanges, les retours et les retouches, précise-t-on.

Saks proposera une plateforme hybride de vente au détail et de marché et élargira son offre, résume HBC.

L’ancien président et chef de la direction de Saks Fifth Avenue, Marc Metrick, dirigera Saks et siégera au conseil d’administration de la société, tandis que Larry Bruce deviendra président de SFA.

 

À la une

Québec scellera bientôt le sort de Lithium Amérique du Nord

16/04/2021 | François Normand

ANALYSE - Trois entreprises seraient encore dans la course pour acheter la minière: une québécoise et deux étrangères.

Entrepreneuriat: le «trou noir» afflige le Québec

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

La pérennité des nouvelles entreprises est faible dans la province, démontre une étude de l’UQTR.

La devise des entrepreneurs québécois: «Je veux changer le monde»

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

Contrairement à ceux de l'étranger, les entrepreneurs québécois veulent «changer le monde», selon une étude de l'UQTR.