L'autorité américaine de la concurrence poursuit Amazon pour abus de position dominante

Publié le 26/09/2023 à 13:19

L'autorité américaine de la concurrence poursuit Amazon pour abus de position dominante

Publié le 26/09/2023 à 13:19

Par AFP

La FTC, aussi chargée de la protection des consommateurs, a déjà plusieurs enquêtes et plaintes en cours contre la plateforme sur différents sujets, de la confidentialité des données à ses pratiques commerciales. (Photo: 123RF)

L’autorité américaine de la concurrence, la FTC, et 17 États ont porté plainte mardi contre Amazon, qu’ils accusent de «stratégies anticoncurrentielles et déloyales pour maintenir illégalement son monopole» sur le commerce en ligne, d’après un communiqué de l’agence fédérale. 

La FTC, aussi chargée de la protection des consommateurs, a déjà plusieurs enquêtes et plaintes en cours contre la plateforme sur différents sujets, de la confidentialité des données à ses pratiques commerciales.

«Ce n’est pas la taille d’Amazon qui est en cause», précise l’institution, mais les «méthodes illégales qui visent à exclure les concurrents, à les empêcher de se développer et à des alternatives d’émerger».

Selon la FTC, Amazon dissuade notamment les vendeurs de proposer des prix inférieurs aux siens sur les produits où le groupe de Seattle est en concurrence avec les détaillants.

L’autorité reproche aussi au géant américain de conditionner l’éligibilité des commerçants à «Prime» (abonnement qui permet aux consommateurs de se faire livrer rapidement) à l’utilisation des services de logistique «coûteux» d’Amazon.

«Amazon exploite le pouvoir qu’elle tire de son monopole pour s’enrichir, tout en faisant monter les prix et en dégradant le service pour les dizaines de millions de familles américaines qui font leurs achats sur sa plateforme et les centaines de milliers d’entreprises qui dépendent d’Amazon» pour commercialiser leurs produits, assène la présidente de la FTC, Lina Khan, citée dans le communiqué.

«La plainte déposée aujourd’hui montre clairement que la FTC s’est radicalement écartée de sa mission de protection des consommateurs et de la concurrence», a réagi David Zapolsky, un vice-président d’Amazon, dans une déclaration à la presse.

Il assure que les pratiques mises en cause par l’autorité ont au contraire «contribué à stimuler la concurrence et l’innovation dans l’ensemble du secteur de la vente au détail, et ont permis d’offrir un plus grand choix, des prix plus bas et des délais de livraison plus courts aux clients d’Amazon, ainsi que des opportunités plus importantes pour les nombreuses entreprises qui vendent dans le magasin d’Amazon».

 

 

Sur le même sujet

Départ surprise du patron d'Amazon Web Services

14/05/2024 | AFP

Adam Selipsky sera remplacé par Matt Garman, aujourd'hui responsable des ventes et du marketing au sein d'AWS.

Les travailleurs de l'entrepôt d'Amazon à Laval sont maintenant syndiqués

La multinationale a toutefois déjà fait savoir qu’elle entend contester le verdict, selon la centrale syndicale.

À la une

Optimisme plus élevé des entreprises au Québec

L’optimisme des entreprises canadiennes est à son plus haut depuis un an, selon la Chambre de commerce du Canada.

Transport collectif: la Caisse de dépôt propose un 3e lien Québec-Lévis

Mis à jour il y a 0 minutes | La Presse Canadienne

La question de la mobilité à Québec fait débat depuis plusieurs années.

L'effet de richesse de l'immobilier résidentiel (1)

EXPERT INVITÉ. Ciel relativement clair, avec certains… nuages.