Hotmail a terminé sa mue et s'appelle désormais Outlook

Publié le 03/05/2013 à 16:08, mis à jour le 16/10/2013 à 10:46

Hotmail a terminé sa mue et s'appelle désormais Outlook

Publié le 03/05/2013 à 16:08, mis à jour le 16/10/2013 à 10:46

Par AFP

Hotmail, la messagerie électronique gratuite du géant des logiciels Microsoft, utilisée par des centaines de millions de gens dans le monde, a terminé sa mue vendredi et s'appelle désormais Outlook.com.

« Nous sommes heureux d'annoncer que nous avons fini de transférer tous les clients de Hotmail vers Outlook.com", a annoncé Dick Craddock, un responsable de Microsoft, dans un message sur son blog jeudi soir.

« En plus de l'enthousiasme croissant » des internautes pour Outlook, cette migration « nous a fait passer le cap des 400 millions de comptes actifs Outlook.com", a-t-il ajouté.

La transition a commencé en février, quand Microsoft a commencé à tester le passage d'utilisateurs d'Hotmail.com vers Outlook.

« Hotmail était encore l'un des services les plus utilisés, avec plus de 300 millions de comptes actifs », a souligné M. Craddock.

« Cela fait de (la migration vers Outlook) un processus d'une magnitude incroyable, peut-être sans précédent. Il a fallu communiquer avec des centaines de millions de gens, mettre à jour leurs boîtes aux lettres électroniques, soit plus de 150 millions de gigaoctets de données, et s'assurer que les messages, calendriers, contacts, dossiers et préférences de chaque personne étaient préservés ».

Microsoft affirme que les adresses Outlook.com seront mieux synchronisées avec les autres services de Microsoft, comme le moteur de recherche Bing ou Skydrive, son système de stockage de données dématérialisé.

À la une

Pour en finir avec le populisme économique

ANALYSE. Miner la confiance des Canadiens à l'égard de la Banque du Canada est un jeu dangereux et malhonnête.

Bourse: Wall Street termine la semaine en hausse pour la première fois en deux mois

Mis à jour le 27/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de plus de 200 points.

La Banque Nationale surpasse les attentes tandis que l'horizon économique s'assombrit

Les résultats du plus récent trimestre de la Banque Nationale montraient des hausses de revenus pour tous ses secteurs.