Google: Larry Page paralysé d'une corde vocale mais reste patron

Publié le 14/05/2013 à 15:49, mis à jour le 16/10/2013 à 10:24

Google: Larry Page paralysé d'une corde vocale mais reste patron

Publié le 14/05/2013 à 15:49, mis à jour le 16/10/2013 à 10:24

Par AFP

Larry Page, co-fondateur du géant américain de l'internet Google, a annoncé mardi sur le site internet du groupe qu'il souffrait d'une paralysie partielle des cordes vocales mais que cela ne l'empêcherait pas de garder ses fonctions de directeur général.

Sur le réseau social Google+, Larry Page, 40 ans, révèle qu'il est paralysé d'une corde vocale depuis 14 ans, mais que depuis un coup de froid attrapé l'été dernier, sa deuxième corde vocale "a également un mouvement limité".

"Fort heureusement, après un début de guérison, je suis pleinement en mesure de faire tout ce dont j'ai besoin chez moi et au travail même si ma voix est plus faible qu'avant", affirme le directeur général de Google.

"Faire de longs monologues est maintenant plus ennuyeux pour moi et probablement pour le public", reconnaît-il, notant que ce problème affecte sa respiration et que sa capacité à faire de l'exercice est "quelque peu réduite".

"Cela dite, mes amis me disent que j'ai plus d'énergie qu'eux quand nous faisons du kitesurf", s'empresse-t-il d'ajouter, notant que l'autre co-fondateur de Google, Sergey Brin, "dit que je suis un meilleur directeur général parce que je pèse davantage mes mots".

Larry Page avait pris la direction opérationnelle de Google en janvier 2011, dix ans après avoir confié les rênes de son entreprise à Eric Schmidt, qui a gardé la présidence du Conseil d'administration.

Considéré comme le membre le plus discret du "triumvirat" à la tête de Google, Larry Page révèle ainsi la raison de ce qui a été longtemps perçu comme de la timidité.

En rendant sa maladie publique, il annonce financer un programme de recherche sur la paralysie des cordes vocales et appelle toutes les personnes atteintes de la même maladie à participer à une étude pour ce programme.

Le titre Google s'appréciait de 0,90% à 885,40 dollars vers 15H00 à Wall Street, approchant ainsi son record historique (888,69 dollars).

À la une

Pour en finir avec le populisme économique

ANALYSE. Miner la confiance des Canadiens à l'égard de la Banque du Canada est un jeu dangereux et malhonnête.

Bourse: Wall Street termine la semaine en hausse pour la première fois en deux mois

Mis à jour le 27/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de plus de 200 points.

La Banque Nationale surpasse les attentes tandis que l'horizon économique s'assombrit

Les résultats du plus récent trimestre de la Banque Nationale montraient des hausses de revenus pour tous ses secteurs.