N'essayez pas de miner le fact-checking, Facebook vous a à l'oeil

Publié le 21/08/2018 à 15:41

N'essayez pas de miner le fact-checking, Facebook vous a à l'oeil

Publié le 21/08/2018 à 15:41

Par AFP

[Photo: 123rf]

Facebook a reconnu mardi avoir développé des outils permettant d’identifier des abonnés qui signalent des fake news sans « aucun discernement » et minent par là même les efforts de l’entreprise pour lutter contre la désinformation.

Mais Facebook a démenti très fermement une information du Washington Post qui affirmait que ce système de détection était une sorte de système de notation de la fiabilité de tous ses abonnés.

Facebook est sous un feu roulant de critiques qui l’accusent de ne pas faire assez pour débarrasser la plateforme de plus de 2 milliards d’utilisateurs des innombrables fausses informations qui la parsèment.

Le groupe a donc expliqué avoir développé un système pour éviter que les efforts faits par ses vérificateurs ne soient anéantis par ces abonnés qui signalent systématiquement des nouvelles, même exactes, souvent parce qu’ils ne sont pas d’accord avec le contenu.

« La raison pour laquelle nous procédons ainsi c’est parce que nous voulons que notre lutte contre la désinformation soit la plus efficace possible », souligne l’entreprise sollicitée par l’AFP.

Les usagers qui signalent des informations qui paraissent fausses se voient attribuer une note de fiabilité de 0 à 1 déterminée par leur aptitude à distinguer les vraies histoires des fausses.

C’est l’un des nombreux outils qui servent à alerter les équipes chargées d’éliminer les contenus suspects.

Facebook a démenti qu’il s’agissait d’un système de notation global de ses abonnés comme le laisse entendre le Washington Post.

Sur le même sujet

L’algorithme : un précieux allié ou un danger à la sécurité ?

BLOGUE. Depuis des dizaines d’années, et plus particulièrement depuis l’avènement de l’intelligence artificielle,

Ne craignez pas les règles de protection de données, apprivoisez-les!

BLOGUE. Les départements d’analytique et d’intelligence d’affaires ne doivent pas craindre les nouveaux règlements ...

À la une

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.

Deux exemples percutants de titres dits «défensifs»

BLOGUE INVITÉ. Jamais n’a-t-on vu le taux de chômage exploser comme on l’a vu au cours des dernières semaines.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?