Enregistrer son écran peut maintenant être un achat local

Publié le 06/12/2021 à 07:30

Enregistrer son écran peut maintenant être un achat local

Publié le 06/12/2021 à 07:30

Par Nicolas St-Germain

De gauche à droite sur la photo, le PDG de Berrycast, Jean-Christophe Dubé, le directeur de la technologie, Damien Bertholet, et le président d'Openmind Technologies, Jonathan Léveillé. (Photo: Courtoisie)

LA TECHNO PORTE CONSEIL est une rubrique qui vous fait découvrir des plateformes, de nouveaux outils ou de nouvelles fonctionnalités pouvant être implantés facilement et rapidement dans votre quotidien au travail.

 

LA TECHNO PORTE CONSEIL. Il y a quelques semaines, Les Affaires vous présentait Loom. Cette fois, nous mettons en lumière Berrycast, une entreprise d’ici qui offre des services d’enregistrement d’écran disponible à même l’application Teams de Microsoft.

L’application Berrycast est facilement téléchargeable sur le bureau de votre ordinateur. Présentée sous forme de tableau de bord, elle vous permet de concevoir un environnement de travail pour créer, diffuser et partager vos enregistrements.

L’extension Teams offre quant à elle la possibilité d’accéder à votre tableau de bord directement dans l’outil de clavardage de Microsoft.

 

Un petit menu dissimulé

En mode arrière-plan, Berrycast se dissimule sur le côté de votre écran où pour accéder à ses outils, il faut simplement déplacer le curseur de sa souris et attendre que le menu apparaisse. Ensuite, il ne faut qu’un clic pour lancer l’enregistrement ou pour accéder à ses vidéos.

Pour l’enregistrement, l’outil propose deux options. Soit vous faites vous-même la sélection de l’espace à enregistrer en cliquant et en sélectionnant la zone. Vous pouvez aussi décider quel écran enregistrer. Une fois le choix fait, un décompte apparaît et l’enregistrement se lance automatiquement.

Durant celui-ci, il est très simple de déplacer sa caméra selon le contenu affiché pour ne pas le cacher. Une fois terminé, le montage se fait à même l’application de Berrycast. Il faut simplement cliquer sur sa vidéo, ensuite sur «trim» et suivre la consigne en dessous de la vidéo.

 

Caractéristiques intéressantes, en anglais seulement

Bien que l’outil soit développé dans des locaux québécois, la plateforme, elle, est seulement disponible en anglais. Questionné à ce sujet dans un échange courriel, le PDG de la société, Jean-Christophe Dubé, explique cette décision par la petitesse de l’équipe — ils sont cinq employés à temps plein — et le fait que la majorité des utilisateurs soit à l’international.

Il ajoute cependant qu’une version française est dans les plans, surtout que les demandes se font de plus en plus nombreuses.

Excluant ce facteur, la plateforme offre diverses caractéristiques qui la rendent fort intéressante, dont la possibilité de «répondre» à une vidéo par une vidéo. Cette fonctionnalité crée un fil de discussion, comme dans la section commentaire de n’importe quel réseau social, optimisant l’organisation de la discussion.

Il existe aussi directement dans votre tableau de bord une option pour créer des dossiers et y glisser vos vidéos. Cela vient encore une fois faciliter l’organisation, surtout si vous travaillez sur divers projets en même temps. Cela permet d’épurer votre section «All Videos». Il est aussi possible de déposer des vidéos déjà produites dans l’application.

En ce qui concerne le partage, l’outil offre la possibilité d’envoyer votre vidéo directement par courriel. Lorsqu’elle est envoyée, elle s’incorpore directement avec une vignette.

 

Pour adopter cet outil?

La facilité d'utilisation de l’outil et la possibilité d’avoir votre flux de vidéos à même Teams rendent l’intégration de cette application à son flux de travail très simple.

Opter pour une vidéo au lieu d’une réponse écrite permet également de dynamiser vos projets dans un contexte où les contacts physiques sont encore très limités. Cela permet aussi de réduire le nombre de réunions et «éviter les confusions entre les membres d'une équipe et leurs clients», ajoute Jean-Christophe Dubé dans son courriel.

 

Fiche du produit

  • Coût:
    • Gratuite, avec certaines limites
    • La version pro est 9,99 $ par mois
  • Date de création: 2019, le produit est détenu par Openmind Technologies.
  • Plateforme: Windows, Mac
  • Avantages:
    • Disponible à même Microsoft Teams ou votre navigateur ;
    • Possible de répondre à des vidéos par une vidéo, créant un fil sous la vidéo ;
    • Facilement accessible avec sa disponibilité sur le côté de son écran ;
    • Possible de déposer des vidéos enregistrées ailleurs ;
    • Le site Internet compte une section avec différents cas d'utilisation selon son secteur ;
    • Montage efficace, sans ralentissement.
  • Inconvénient:
    • Disponible seulement en anglais ;
    • Le montage est permanent une fois enregistré ;
    • Lors de l’écoute vidéo, la barre d’outils, bien qu’en bas de l'écran, est plutôt encombrante. Elle pourrait être plus petite voire dissimulée.

 

Pour ne pas manquer ce rendez-vous, recevez les «La techno porte conseil» dans votre boîte de courriels !

 


 

Sur le même sujet

Cryptos et TradFi, des liaisons dangereuses à surveiller

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Les crypto-actifs se développent et ils se mêlent aux produits financiers classiques.

Des vilains canards lèvent 1M$

LA TECHNO PORTE CONSEIL. Une entreprise de Mascouche lance une solution «no-code» et multilingue le «fun» à utiliser.

À la une

EN DIRECT: suivez les résultats des élections provinciales avec «Les Affaires»

18:56 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Suivez les résultats des élections avec les journalistes de «Les Affaires» et notre expert invité, Raphaël Melançon.

Les bureaux de vote sont fermés

Mis à jour il y a 1 minutes | La Presse Canadienne

La campagne électorale de cinq semaines a été dominée par des enjeux tels que l’immigration, l’environnement, etc.

Les chefs des différents partis politiques se sont aussi rendus voter

Paul St-Pierre Plamondon, qui est allé voter dans sa circonscription de Camille-Laurin, à Montréal, en avant-midi.