Elon Musk accusé par des actionnaires de Twitter d’avoir «manipulé le marché»

Publié le 27/05/2022 à 08:44, mis à jour le 27/05/2022 à 08:48

Elon Musk accusé par des actionnaires de Twitter d’avoir «manipulé le marché»

Publié le 27/05/2022 à 08:44, mis à jour le 27/05/2022 à 08:48

Par AFP

Elon Musk (Photo: Getty Images)

San Francisco — Des actionnaires de Twitter ont porté plainte contre Elon Musk, qu’ils accusent d’avoir manipulé le marché pour faire des économies dans son opération de rachat du réseau social. 

D’après les documents remis à un tribunal californien mercredi, les plaignants reprochent au patron de Tesla d’avoir retardé le moment où il révélait être monté au capital de Twitter, une obligation légale au-delà de certains seuils. 

Le multimilliardaire a ainsi économisé quelques 156 millions de dollars américains (G$US), estiment-ils, car s’il avait informé le marché dans les temps impartis, il aurait payé plus cher une partie des actions. 

«En retardant la publication du montant de sa participation dans Twitter, Musk a manipulé le marché et acheté des parts à un prix artificiellement bas», assurent les avocats des investisseurs, emmenés par William Heresniak. 

Depuis début avril, la valeur de la plateforme en Bourse fluctue au gré des informations officielles et tweets du fantasque multimilliardaire. 

Quand il a annoncé avoir atteint plus de 9% du capital de Twitter le 4 avril, l’action a décollé de 25%. 

Il devait rejoindre le CA, et puis finalement non, avant d’annoncer son intention de racheter le groupe basé à San Francisco, pour une valeur totale de 44G$US. 

Le CA s’y est opposé, avant de céder. Elon Musk a dit suspendre l’opération, puis continuer. 

«Musk a fait des déclarations, envoyé des tweets et mené d’autres actions conçues pour semer le doute et faire baisser substantiellement l’action de Twitter pour se créer une marge de manœuvre qu’il espérait utiliser pour se retirer de la transaction ou renégocier le prix», affirme la plainte. 

Les avocats rappellent qu’une partie du financement réuni par l’homme le plus riche au monde consistait en des prêts adossés à ses titres Tesla, qui ont perdu beaucoup de valeur dans la foulée. 

Mercredi, Elon Musk a porté à 33,5G$US la somme apportée directement par lui-même et ses partenaires pour le rachat de Twitter, abaissant le montant emprunté à des banques. 

L’annonce a plu au marché: l’action de Twitter a repris 5% dans la soirée, et a continué à progresser jeudi. 

L’entrepreneur aux multiples casquettes (Tesla, SpaceX, Neuralink...) a déjà eu maille à partir avec le gendarme boursier à cause de sa propension à tweeter des informations qui font bouger les cours de ses sociétés cotées. 

Suivi sur Twitter par plus de 95 millions de personnes, il a prévu de retirer la réseau social de la Bourse quand il en sera propriétaire.

Sur le même sujet

La question des «faux utilisateurs» bloque le rachat de Twitter, selon Musk

Mis à jour le 21/06/2022 | AFP

«Nous attendons toujours un règlement sur cette question qui est très importante», a martelé Elon Musk.

Une entente de la vente de Freedom à Québecor en attente d'approbation

Mis à jour le 20/06/2022 | La Presse Canadienne

Si approuvé par les autorités réglementaires, Québecor mettra la main sur Freedom pour une valeur de 2,85G$.

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.