Disney+ gagne des abonnés, mais creuse ses pertes

Publié le 08/11/2022 à 17:04

Disney+ gagne des abonnés, mais creuse ses pertes

Publié le 08/11/2022 à 17:04

Par AFP

Disney+ doit lancer sa propre offre avec de la publicité le 8 décembre, pour 7,99 $US par mois, tandis que son abonnement de base sans publicité passe à 10,99 $US. (Photo: 123RF)

San Francisco — Disney+ (DIS) compte désormais 164,2 millions d'abonnés, une progression de 12 millions par rapport à la fin juin, signe que la plateforme lancée il y a trois ans continue de croître rapidement malgré la crise économique.

Le titre du Royaume enchanté perdait environ 7% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse mardi, vers 17h05.

Cette hausse était plus forte qu'attendu par le marché, mais les services de diffusion en continu du groupe californien (Disney+, ESPN+ et Hulu) ont plus que doublé leurs pertes opérationnelles sur un an, à 1,47 milliard de dollars américains pour la période de juillet à septembre.

En tout, Disney a déçu avec des revenus de 20,1 G$US et des profits à 162 M$US, en hausse sur un an, mais inférieurs aux attentes.

Le marché escomptait un chiffre d'affaires de 21,27 G$US et un bénéfice net de 797 M$US.

«En réalignant nos coûts, et en générant des bénéfices grâce à la hausse des prix (des abonnements, NDLR) et avec notre formule avec publicité pour Disney+, nous pensons être sur le chemin pour rendre l'activité de diffusion en continu rentable», a déclaré Bob Chapek, le patron de la société, cité dans le communiqué de résultats.

Il a confirmé mardi que Disney+ devrait parvenir à la rentabilité en 2024.

Sa branche «parcs d'attractions, expériences et produits dérivés» a généré 7,4 milliards de revenus, en augmentation de 36% sur un an, au quatrième trimestre de son exercice décalé.

Un résultat «record» a indiqué Bob Chapek pendant la conférence aux analystes.

Le géant du divertissement bénéficie de la sortie de pandémie et de l'appétit des consommateurs pour les voyages et les sorties après une longue période de restrictions sanitaires liées à la COVID-19.

 

Publicité

Netflix et Disney+ sont sur le point de lancer une offre d'abonnement moins chère, mais avec publicité, pour attirer encore plus de spectateurs, mais aussi diversifier leurs sources de revenus.

Netflix a coupé l'herbe sous le pied de son concurrent en avançant l'activation de sa nouvelle formule au mois de novembre.

Le vétéran et leader du secteur a connu un premier semestre difficile, perdant près de 1,2 million d'abonnés, mais a rebondi cet été, avec quelque 2,4 millions d'abonnés supplémentaires.

Son abonnement le moins cher coûte désormais 6,99 $US par mois aux États-Unis, contre 9,99 $US sans pub.

Disney+ doit lancer sa propre offre avec de la publicité le 8 décembre, pour 7,99 $US par mois, tandis que son abonnement de base sans publicité passe à 10,99 $US.

Lancé fin 2019 comme un boulet de canon sur la scène de la diffusion en continu, Disney+ devrait dépasser les 108 millions de spectateurs américains d'ici la fin de l'année, selon les chiffres du cabinet Insider Intelligence.

La plateforme captera ainsi plus de 45% des utilisateurs américains de services de diffusion, derrière YouTube, Netflix, Amazon et Hulu (qui appartient à Disney).

Sur le même sujet

Après neuf mois, Hydro-Québec a déjà dépassé le bénéfice record de 2021

Mis à jour le 11/11/2022 | La Presse Canadienne

Les résultats du troisième trimestre de la société d’État font état d’un bond spectaculaire du bénéfice net d’Hydro.

Lion Électrique obtient davantage d’argent pour financer son expansion

Mis à jour le 10/11/2022 | La Presse Canadienne

L’action gagnait 46 cents, ou 11,22 %, à 4,56 $ à la fin de la séance de la Bourse de Toronto.

À la une

Bourse: Wall Street boosté par Facebook

Mis à jour il y a 1 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère baisse.

Alphabet déçoit avec des revenus et un bénéfice net inférieurs aux attentes

Il y a 8 minutes | AFP

Son titre perdait plus de 4% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse.

Amazon dépasse les attentes avec plus de 149G$ de chiffre d’affaires au 4T

Il y a 13 minutes | AFP

À Wall Street, son titre perdait plus de 4% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse.