Disney+ cible les adultes avec sa nouvelle plateforme Star

Publié le 23/02/2021 à 10:17

Disney+ cible les adultes avec sa nouvelle plateforme Star

Publié le 23/02/2021 à 10:17

Par La Presse Canadienne
Cinéma à la maison

(Photo: 123RF)

Disney+ propose à compter de mardi une nouvelle offre de contenu à sa plateforme, avec le lancement de la marque Star, qui cible un public plus adulte.

La plateforme se voit ainsi bonifiée de plus de 150 émissions de télévision et 500 films tirés du service Hulu, des studios 20th Century et de la chaîne FX.

Il est toutefois impossible de s’abonner à Star sans être abonné à Disney+.

Disney augmente le prix d’abonnement à sa plateforme pour tous les abonnés. Le coût mensuel passera de 8,99$ à 11,99$ pour tous les nouveaux abonnés canadiens à compter de mardi, et la hausse de prix sera reflétée sur la facture des abonnés déjà existants au cours de l’été.

Les abonnés auront accès à de nombreux films, dont les populaires franchises «Alien», «Planet of the Apes» et «Die Hard» («Piège de cristal»), ainsi qu’à des séries comme «Alias», «Family Guy», «Hill Street Blues» et «M.A.S.H.».

Disney propose également un contrôle parental permettant aux parents de verrouiller certains contenus sur les profils de leurs enfants.

 

Sur le même sujet

Ottawa sous-estime les revenus qu'il pourrait obtenir en taxant les services comme Netflix

Le gouvernement fédéral sous−estime les recettes fiscales qu’il pourrait tirer en taxant des services comme Netflix.

Ce que le film «Soul» de Disney m'a appris

BLOGUE INVITÉ. Posons un regard différent sur ce qui définit le succès.

À la une

L’État reprend (enfin) sa place dans l’économie

27/02/2021 | François Normand

ANALYSE — La crise a discrédité le discours des partisans du laissez-faire et du néolibéralisme tous azimuts.

Comprendre l'impact d'une hausse des taux d'intérêt

26/02/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. L’évaluation de tout actif financier est tributaire des taux d'intérêt.

Le G20 relance le chantier d'une taxation des géants du numérique

26/02/2021 | AFP

Washington renonce à une condition posée fin 2019 par l’administration Trump.