Discord pourrait être vendue pour plus de 10 G$US

Publié le 23/03/2021 à 14:47

Discord pourrait être vendue pour plus de 10 G$US

Publié le 23/03/2021 à 14:47

Par AFP

(Photo: 123RF)

La plateforme de discussions Discord, très populaire chez les amateurs de jeux vidéo, pourrait être rachetée pour plus de 10 milliards de dollars, et selon la presse américaine, Microsoft serait l’acquéreur potentiel le plus avancé dans les négociations.

Plusieurs médias rapportaient mardi des discussions en cours avec le géant de l’informatique, citant des sources anonymes, après un article du site spécialisé VentureBeat révélant lundi la possibilité d’une telle transaction.

Discord a indiqué à l’AFP qu’elle ne souhaitait pas commenter les « rumeurs ou spéculations ».

Lancé en 2015, le site a été créé d’abord pour les amateurs de jeux vidéo qui voulaient discuter (à l’oral et à l’écrit) pendant leurs parties. 

L’affluence a explosé pendant la pandémie, grâce aux besoins accrus d’outils de communication, visuels et audio. Des groupes d’amis s’y connectent pour regarder un film « ensemble » ou travailler, par exemple.

Les utilisateurs paient un abonnement pour se servir du réseau, qui n’a pas de publicité et comporte un logiciel de transcription automatique.

Fin 2020, la société basée à San Francisco a annoncé avoir levé 100 millions de dollars. Mais sa réputation a été un peu ternie par l’arrivée de supporters extrémistes de Donald Trump, bannis en masse des plateformes dominantes.

Discord est déjà utilisée par de nombreux amateurs des jeux vidéo de Xbox, la marque de Microsoft qui va des consoles aux jeux sur mobile et aux services de diffusion en continu.

Le groupe informatique, qui a racheté le réseau professionnel LinkedIn en 2016, a récemment manifesté son intérêt pour des réseaux sociaux grand public, comme TikTok. 

À la une

Québec scellera bientôt le sort de Lithium Amérique du Nord

16/04/2021 | François Normand

ANALYSE - Trois entreprises seraient encore dans la course pour acheter la minière: une québécoise et deux étrangères.

Entrepreneuriat: le «trou noir» afflige le Québec

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

La pérennité des nouvelles entreprises est faible dans la province, démontre une étude de l’UQTR.

La devise des entrepreneurs québécois: «Je veux changer le monde»

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

Contrairement à ceux de l'étranger, les entrepreneurs québécois veulent «changer le monde», selon une étude de l'UQTR.