Deux entreprises montréalaises soupçonnées par les É.-U. de liens avec l'armée russe

Publié le 07/03/2023 à 18:55

Deux entreprises montréalaises soupçonnées par les É.-U. de liens avec l'armée russe

Publié le 07/03/2023 à 18:55

Par La Presse Canadienne

Les services frontaliers du Canada affirment travailler en étroite collaboration avec le gouvernement américain pour restreindre l’accès de la Russie aux produits et technologies nécessaires à sa guerre en Ukraine. (Photo: La Presse Canadienne)

L’Agence des services frontaliers du Canada affirme qu’elle a aidé à inscrire sur une liste de sanctions américaines deux entreprises montréalaises qui auraient des liens avec l’armée russe.

Le département américain du Commerce a ajouté le mois dernier les entreprises cPUNTO et Electronic Network à sa liste d’entités soumises à des contrôles à l’exportation.

Les deux entreprises, qui ont leur siège social dans l’arrondissement montréalais de Saint-Laurent, se décrivent en ligne comme des distributeurs de composants électroniques.

Les contrôles américains à l’exportation leur interdisent désormais d’exporter presque tous les articles qui ont été fabriqués aux États-Unis, y compris la propriété intellectuelle.

Les services frontaliers du Canada affirment travailler en étroite collaboration avec le gouvernement américain pour restreindre l’accès de la Russie aux produits et technologies nécessaires à sa guerre en Ukraine.

Ni cPUNTO ni Electronic Network n’ont répondu à une demande de commentaire.

À la une

Ottawa forcera les banques à identifier clairement les remises sur le carbone

Il y a 4 minutes | La Presse Canadienne

Les premiers dépôts de remise en 2022 étaient étiquetés de manière très générique.

Les proches aidants, l’angle mort de l’équilibre travail-famille

Mis à jour à 08:03 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Les employeurs semblent mal comprendre leur réalité.

Bourse: la Banque Royale fait trembler le marché des actions privilégiées

BALADO. La Banque Royale envoie un signal clair qu'elle pourrait racheter toutes ses actions privilégiées.