Des hackers volent 2,3M$ en cryptomonnaie au deuxième trimestre

Publié le 23/08/2018 à 10:41

Des hackers volent 2,3M$ en cryptomonnaie au deuxième trimestre

Publié le 23/08/2018 à 10:41

Par AFP

[Photo: 123rf]

Le succès des cryptomonnaies inspire de nouvelles formes de cyberattaques et fraudes ayant rapporté plus de deux millions de dollars au deuxième trimestre, selon une étude publiée jeudi par les experts de la société russe de sécurité informatique Kaspersky Lab.


Selon cette étude, au moins 2,3 milions de dollars ont été gagnés par « des pirates informatiques ayant feint la distribution gratuite de cryptomonnaies, ou ayant usurpé le nom de nouveaux projets cherchant à lever des fonds en cryptomonnaies auprès de potentiels investisseurs ».


Au deuxième trimestre, le système antihameçonnage de Kaspersky a empêché près de 58 000 tentatives de pirates s’attaquant en particulier aux détenteurs de monnaies virtuelles, notamment en se faisant passer pour des détenteurs ou des marchés de cryptomonnaies connus.


« En plus d’hameçonnage classique, qui a pour but d’obtenir l’accès aux comptes et aux identifiants des victimes, ces cybercriminels tentent par tous les moyens de convaincre des victimes de leur envoyer de la cryptomonnaie volontairement », expliquent les analystes de Kaspersky.


Des pirates feraient ainsi semblant de distribuer des monnaies virtuelles, ou encore de se faire passer pour un projet existant de collecte de fonds en cryptomonnaie (ICO) afin de rassembler de l’argent d’investisseurs potentiels qui veulent obtenir un accès préférentiel à de nouvelles devises.


Une autre stratégie constitue à faire apparaître une fausse page juste avant qu’une page officielle ne s’affiche.


Selon Kaspersky, la monnaie Ethereum serait la plus ciblée par ces attaques, sa popularité auprès des pirates « augmentant à mesure que davantage de fonds sont attirés par des ICO sur la plateforme Ethereum ».


Après l’annonce d’une ICO d’une ampleur inégalée par la messagerie cryptée d’origine russe Telegram, dans le but de créer sa propre cryptomonnaie, le fondateur de Telegram avait mis en garde contre ce genre d’initiatives de cybercriminels.

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

QuadrigaCX devrait être mise en faillite, selon la firme Ernst and Young

L'enquête pour recouvrer les 260 millions $ en argent et en cryptomonnaie serait gérée plus efficacement.

La plateforme QuadrigaCX demeurera à l'abri de ses créanciers

Un sursis de 45 jours a été accordé à l’entreprise insolvable qui a perdu 200 millions $ en monnaie virtuelle.

À la une

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.