De nouveaux outils sur Facebook pour prévenir l'ingérence

Publié le 28/01/2019 à 10:47

De nouveaux outils sur Facebook pour prévenir l'ingérence

Publié le 28/01/2019 à 10:47

Par AFP
Quelqu'un consulte Facebook à partir de son téléphone cellulaire.

(Photo: 123rf)

Facebook (FB) a annoncé lundi à Bruxelles le lancement fin mars de « nouveaux outils » pour lutter contre les ingérences lors des élections européennes de mai 2019, tentant de répondre aux craintes exprimées notamment par la Commission européenne.


Nick Clegg, directeur mondial des affaires publiques du géant américain, a promis le lancement « à la fin de mars de nouveaux outils pour aider à prévenir l’ingérence dans les prochaines élections et rendre la publicité politique sur Facebook plus transparente ».


L’ancien vice-Premier ministre britannique répond ainsi à l’appel à la mobilisation contre la désinformation, lancé début décembre par la Commission européenne.


Parmi les géants d’internet, Facebook est particulièrement sous pression, ayant été la cible de vives critiques pour ne pas avoir su détecter des campagnes de manipulation de l’électorat américain lors de la présidentielle de 2016, attribuées à la Russie.


L’affaire Cambridge Analytica, le scandale récent de l’exploitation de données d’utilisateurs de Facebook à leur insu pour des fins politiques, a également terni sa réputation.


Devant des journalistes à Bruxelles, M. Clegg a expliqué que tous ceux qui voudraient faire campagne et publier des publicités sur Facebook devraient y être autorisés par le groupe.


« Nous afficherons une clause de non-responsabilité (avec la mention) “payée par” sur ces publicités », a-t-il précisé.


« Toutes les annonces politiques seront conservées dans une bibliothèque consultable par le public pendant une période maximale de sept ans », a précisé M. Clegg.


« Cette bibliothèque contiendra des informations sur le montant d’argent dépensé et le nombre de réactions suscitées, ainsi que des éléments sur les personnes qui les ont payées et les caractéristiques de ceux qui les ont vues, y compris l’âge, le sexe et le lieu », a-t-il ajouté.


Pour « coordonner ce travail vital », il a annoncé « la mise en place d’un centre d’opérations axé sur l’intégrité des élections, basé à Dublin, ce printemps ».


M. Clegg, qui a travaillé à la Commission européenne et a été eurodéputé dans le passé, a déclaré que Facebook encourageait désormais les gouvernements et l’UE à une meilleure régulation d’internet.


« Il est clair que l’UE a un rôle à jouer dans ce domaine pour montrer la voie médiane — un modèle qui combine le dynamisme de la Silicon Valley et la rigueur réglementaire de Bruxelles », a déclaré M. Clegg. 


« Nous aimerions être au cœur de cette discussion, a-t-il dit.


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Pourquoi Donald Trump est affaibli

09/11/2018 | François Normand

ANALYSE - Mi-mandat: le président Trump a perdu des plumes et la probabilité qu’il soit réélu en 2020 a diminué.

Après les lunettes roses, le ménage dans les promesses

Édition du 13 Octobre 2018 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Après avoir multiplié les promesses électorales, la Coalition Avenir Québec (CAQ) doit maintenant faire ...

À la une

Metro prend le plein contrôle de Première Moisson

Après les Coutu, au tour de la famille Colpron-Fiset de céder les rênes de Première Moisson.

Dans la classe moyenne? Voici pourquoi tu t'appauvris

Il y a 30 minutes | François Normand

BALADO - La classe moyenne a glissé de 64 à 61% de la population de l'OCDE depuis 40 ans. Au Canada, c'est 58%.

Débat: les sables bitumineux, un investissement vert?

BLOGUE. Le panel «L'avenir de la finance durable au Canada» a soulevé plusieurs questions. Je les dépose pour réflexion.