Cryptomonnaie: un répit de procédure de 30 jours pour QuadrigaCX

Publié le 05/02/2019 à 14:46

Cryptomonnaie: un répit de procédure de 30 jours pour QuadrigaCX

Publié le 05/02/2019 à 14:46

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123rf)

Un juge de Halifax a indiqué qu’il accorderait au plus grand site d’échange de cryptomonnaies au Canada une protection contre ses créanciers, alors que la plateforme doit s’ajuster aux conséquences du décès de son fondateur.


Le juge de la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse Michael Wood a accordé mardi à QuadrigaCX un arrêt des procédures de 30 jours afin d’empêcher toute action en justice contre l’entreprise à ce stade.


Maurice Chiasson, qui représente QuadrigaCX, a déclaré au juge Wood que la société avait besoin de temps pour retrouver quelque 250 millions $ manquants en cryptomonnaies et en espèces.


QuadrigaCX avait demandé la protection contre ses créanciers le 31 janvier et le juge Wood a confirmé mardi que cette protection lui serait accordée.


La plateforme d’échanges établie à Vancouver doit 70 millions $ en devises et un montant supplémentaire en cryptomonnaies, évalué à environ 180 millions $, à environ 115 000 utilisateurs.


Des documents de la cour montrent que certains de ces utilisateurs ont des soldes très importants. La réclamation la plus importante est estimée à environ 70 millions $.


Les avocats de certains des utilisateurs concernés étaient présents au tribunal de Halifax.


Les documents de la cour montrent que QuadrigaCX avait été confronté à des problèmes de liquidités au cours de la dernière année. La Banque CIBC a notamment gelé environ 25,7 millions $ de ses fonds détenus dans le compte d’une tierce partie en janvier 2018.


La société a ensuite perdu son fondateur, chef de la direction et administrateur unique, Gerald Cotten, qui, selon QuadrigaCX, est décédé subitement alors qu’il voyageait en Inde.


Des documents judiciaires montrent qu’après sa mort, les employés de QuadrigaCX ont été incapables de localiser ou d’accéder aux cryptomonnaies manquantes.


Ces employés ont tenté d’accéder aux cryptomonnaies contenues dans certains portefeuilles « froids » de QuadrigaCX, un système qui stocke les cryptomonnaies hors ligne pour éviter le piratage, comme sur des clés USB ou du matériel informatique non connecté à internet.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Bitcoin: un entrepreneur controversé revendique sa création

22/05/2019 | AFP

La procédure a été enregistrée en avril au bureau des copyrights à Washington par Craig Wright.

QuadrigaCX devrait être mise en faillite, selon la firme Ernst and Young

L'enquête pour recouvrer les 260 millions $ en argent et en cryptomonnaie serait gérée plus efficacement.

À la une

10 choses à savoir jeudi

Apple aurait acheté Tesla à 240$US l'action, un bras robotisé juste pour vous. Et pourquoi pas de l'avocat en bâton?

Propriétaires d'entreprises: sauvez de l'impôt et retenez vos employés grâce aux frais médicaux

22/05/2019 | Dany Provost

BLOGUE INVITÉ. Un régime «coût-plus» complète une assurance collective standard pour attirer des candidats de valeur.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

07:06 | LesAffaires.com et AFP

«Les incertitudes autour de ces négociations commerciales vont perdurer au moins jusqu'au G20.»