Comment la chute de FTX bouleverse le monde des cryptomonnaies

Publié le 10/11/2022 à 10:39, mis à jour le 10/11/2022 à 10:42

Comment la chute de FTX bouleverse le monde des cryptomonnaies

Publié le 10/11/2022 à 10:39, mis à jour le 10/11/2022 à 10:42

Par AFP

FTX doit désormais trouver 8 milliards de dollars américains pour échapper à la faillite, rapporte la presse financière. (Photo: 123RF)

Londres — Nouveau rebondissement dans le monde des cryptomonnaies: la plus grande plateforme d'échanges, Binance, a renoncé à racheter sa concurrente FTX, qu'elle devait renflouer face à une crise de liquidités.

Tout le secteur des cryptomonnaies continue de tanguer, et des acteurs du marché se demandent comment les régulateurs vont réagir.

 

Comment FTX en est arrivé là?

Un article de presse publié début novembre a plongé dans la tourmente l'une des principales plateformes d'échanges de cryptomonnaies, FTX, et son patron, le trentenaire Sam Bankman-Fried, qui compte parmi les investisseurs dans la société le géant BlackRock ou un fonds de pension canadien.

Le média spécialisé Coindesk affirme qu'un fonds créé par «SBF», Alameda Research, est composé à 40% d'une cryptomonnaie émise par FTX, le FTX Token (FTT).

«FTT est un jeton qui peut être émis sans contrepartie, et SBF contrôle les deux compagnies. Vous parlez d'un conflit d'intérêts…», s'offusque Dan Ashmore, analyste chez Invezz, dans une note.

FTX doit désormais trouver 8 milliards de dollars américains pour échapper à la faillite, rapporte la presse financière.

Tâche ardue considérant la défiance des investisseurs. Le fonds Sequoia Capital, qui avait investi dans FTX, a déjà annoncé à ses clients que le «risque de solvabilité» de la plateforme l'avait poussé à compter les 213 M$ US investis comme perdus.

M. Bankman-Fried a présenté ses excuses sur Twitter jeudi, affirmant qu'il cherchait à lever des fonds pour «être en règle avec les utilisateurs».

 

Est-ce que Binance a coulé FTX?

Le rôle du numéro un du secteur Binance dans la chute de FTX, qui était un de ses principaux rivaux, laisse perplexe: depuis dimanche, Changpeng Zhao a affirmé vouloir se débarrasser des FTT qu'il détenait, puis souhaiter racheter sa principale activité, pour enfin abandonner la transaction.

Et le cours du FTT n'avait pas flanché à la publication de l'article de Coindesk, attendant le message de «CZ» dimanche.

Pour Charlie Erith, de Byte Tree Asset Management, c'est «un coup de maître, mais peut-être pas volontaire».

Dans une lettre à ses employés qu'il a lui-même publiée sur Twitter, M. Zhao se défendait de tout plan machiavélique quand l'acquisition de FTX.com était toujours d'actualité: «la chute de FTX n'est bonne pour personne dans l'industrie, ne voyez pas ça comme une “victoire pour nous”. La confiance des utilisateurs est ébranlée».

Une explication qui ne convainc pas SBF, qui envoyait sur Twitter ce message destiné à «un certain adversaire»: «bien joué, tu as gagné». 

 

Quelles conséquences sur le marché des cryptomonnaies?

Le prix du bitcoin coule en effet de 20% depuis dimanche, et malgré un rebond jeudi, il évolue désormais à des niveaux plus vus depuis deux ans, aux prémices de l'envolée des cours de fin 2020 et de début 2021.

Les investisseurs craignent que l'empire de FTX, qui possède des participations dans de multiples projets liés aux cryptomonnaies, doive vendre à tout prix ses actifs pour survivre.

Le phénomène rappelle la fonte des prix du bitcoin et des autres cryptomonnaies au premier semestre, quand l'effondrement de la cryptomonnaie Terra avait divisé le prix du bitcoin par deux, souligne Nikolaos Panigirtzoglou, analyste chez JP Morgan.

«FTX et Alameda Research étaient ressortis en mai-juin comme les entités aux bilans apparemment assez solides pour repêcher celles qui étaient plus exposées à des investissements à risque», note-t-il.

Leur déchéance si rapide «créée une crise de confiance et réduit l'envie des autres entreprises crypto de les secourir», juge-t-il, estimant que le prix du bitcoin pourrait reculer jusqu'à 13 000 dollars.

 

Quels changements sur la régulation?

Dans le communiqué de Binance qui explique l'annulation de l'acquisition de FTX, l'entreprise note des informations de presse sur des enquêtes engagées par les autorités américaines.

Cela «suggère, au minimum, un manque de transparence de la part de FTX et, au pire, que les fonds déposés par les clients ont été mis en jeu pour des paris que faisait FTX», explicite Bradley Duke, du fonds ETC Group.

«Même certaines des plus grandes entreprises du secteur n'arrivent pas à séparer leur branche de dépôt et leur branche d'investissement pour protéger les actifs des clients», déplore-t-il.

Binance a promis de publier ses réserves de cryptomonnaies de façon plus transparentes, et appelé les autres plateformes d'échanges à faire de même.

Par ailleurs, avec la chute de Sam Banksman-Fried, l'industrie perd un des interlocuteurs privilégiés des régulateurs et des législateurs.

Sur le même sujet

425 millions de personnes possèdent des cryptomonnaies dans le monde

23/01/2023 | François Remy

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Malgré les krachs et chocs subis par l'industrie, l'adoption a progressé de 39% en 2022.

Crypto: le manque de réglementations pertinentes décourage les acteurs institutionnels

16/01/2023 | François Remy

LES CLÉS DE LA CRYPTO. «Plusieurs grandes institutions financières n’attendent plus que de la clarté réglementaire».

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse, encouragée par Powell et Microsoft

Mis à jour le 07/02/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a gagné près de 100 points mardi.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 07/02/2023 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Groupe d'alimentation MTY, Héroux-Devtek et Tesla

07/02/2023 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de MTY, Héroux-Devtek et Tesla? Voici quelques recommandations d’analystes.