Apple retire le réseau social russe VKontakte de son magasin d’applications

Publié le 28/09/2022 à 19:04

Apple retire le réseau social russe VKontakte de son magasin d’applications

Publié le 28/09/2022 à 19:04

Par AFP

Apple a expliqué à l’AFP que les éditeurs des services mobiles de VKontakte étaient contrôlés par des entités sanctionnées par Londres. (Photo: 123RF)

San Francisco — Apple a confirmé mercredi avoir retiré les applications du réseau social russe VKontakte de son App store, à la suite des nouvelles sanctions britanniques prises contre des organisations et personnalités russes en représailles aux scrutins d’annexion organisés dans quatre régions d’Ukraine par Moscou.

Les utilisateurs de VKontakte (VK), une plateforme russe qui ressemble à Facebook, pourront continuer de se servir de leurs applications s’ils les ont déjà sur leur iPhone, mais pas en télécharger de nouvelles ni réaliser de mises à jour.

«Il va peut-être y avoir des difficultés avec les notifications et les paiements. Les spécialistes de VK y travaillent», a indiqué le réseau dans un communiqué mardi, ajoutant avoir récemment amélioré les applications pour qu’elles fonctionnent bien sans mise à jour «pendant longtemps».

Apple a expliqué à l’AFP que les éditeurs des services mobiles de VKontakte étaient contrôlés par des entités sanctionnées par Londres. Le groupe californien a donc bloqué les comptes de ces développeurs et leurs applications ne peuvent plus être téléchargées, quel que soit le pays.

Londres a annoncé lundi de nouvelles sanctions contre la Russie en réaction aux référendums considérés comme «illégaux» par Kiev et ses alliés occidentaux. Ils se tiennent depuis hier dans quatre régions d’Ukraine contrôlées totalement ou en partie par Moscou.

Parmi les 92 entités visées figurent notamment «des responsables russes de haut niveau qui ont organisé les scrutins illégaux […] ainsi que "l’agence de relations publiques préférée de [Vladimir] Poutine"», a détaillé le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Quatre oligarques ont été aussi ajoutés à la liste des personnes sous sanctions britanniques, qui compte déjà plus de 1 200 individus: God Nissanov et Zarakh Iliev, deux dirigeants de groupes de promotion immobilière, Iskander Makhmudov, PDG de deux sociétés sidérurgiques, et Igor Makarov, président du groupe Areti, qui opère dans le secteur du gaz et du pétrole.

L’accès aux réseaux sociaux et aux sites d’information a été drastiquement restreint en Russie depuis l’invasion de l’Ukraine.

De nombreux médias locaux et plateformes internationales ont été bloqués ou contraints à fermer par Moscou, qui réprime toute critique de l’offensive.

Sur le même sujet

À surveiller: Apple, Calian et Groupe TMX

13:00 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Apple, Calian et Groupe TMX ? Voici quelques recommandations d’analystes.

Manifestations dans la plus grande usine d'iPhone de Chine

23/11/2022 | AFP

Le complexe emploie plus de 200 000 salariés, généralement hébergés sur place.

À la une

Bourse: Wall Street a le souffle coupé par la Chine et la Fed

Mis à jour à 18:26 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. L'indice phare de la Bourse de Toronto clôture en baisse de 150 points.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour à 18:41 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Apple, Calian et Groupe TMX

13:00 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Apple, Calian et Groupe TMX ? Voici quelques recommandations d’analystes.