Apple est-elle à acheter, à vendre ou à détenir?

Publié le 27/10/2023 à 19:32

Apple est-elle à acheter, à vendre ou à détenir?

Publié le 27/10/2023 à 19:32

Par AFP

En tant que la plus grande entreprise au monde, Apple est sujette à une concurrence substantielle. (Photo: Getty Images)

Les ventes d’iPhone, le progrès et les services en intelligence artificielle seront les domaines à surveiller avec l’annonce des résultats d’Apple, le jeudi 2 novembre.

Les actions d’Apple (AAPL) sont en hausse de 15% pour les 12 derniers mois. Avant l’arrivée de son communiqué sur les résultats du quatrième trimestre d’exercice la semaine prochaine, voici le point de vue de Morningstar sur les éléments à observer dans les résultats d’Apple et les perspectives sur ses actions.

Le iPhone demeure de loin la partie la plus importante de l’histoire d’Apple, alors notre première information utile provient de la demande en iPhone 15. Apple n’a pas donné de données officielles sur ses revenus depuis plusieurs trimestres, mais nous chercherons des avis directionnels concernant la croissance de ses revenus sur 12 mois avec le iPhone, ainsi que toute déclaration à propos des ventes à la fin de septembre et en octobre.

L’intelligence artificielle (IA) est encore une priorité dans l’ensemble des annonces de résultats technologiques. Nous prévoyons qu’Apple soit portée à promouvoir les progrès qu’elle a réalisés en matière d’IA avec ses produits actuels, mais que l’entreprise soit probablement plus réservée en ce qui a trait à ses projets futurs en IA. Les investisseurs chercheront sans doute quand même à comprendre de façon plus détaillée les actions d’Apple en IA. 

Les services sont la prochaine étape de croissance importante pour Apple. Nous voyons encore les services comme un genre d’indice de retard, parce que bon nombre de ces services sont jumelés à des achats précédents de matériel Apple. Cela n’est pas toujours une mauvaise chose, cependant, puisque ces services incitent à passer plus de temps dans l’écosystème iOS, lequel favorise l’avantage concurrentiel durable d’Apple. En plus des revenus d’iPhone, nous examinerons tout commentaire au sujet des services, particulièrement s’il comporte des préoccupations macroéconomiques et touche la santé financière des consommateurs à l’échelle mondiale.

 

Quelques paramètres clés sur Apple par Morningstar

• Valeur juste estimée: 150$

• Cote Morningstar: 2 étoiles

• Cote de l’avantage concurrentiel Morningstar: durable 

• Cote de l’incertitude Morningstar: élevée 

 

Prix de l’action d’Apple au cours de la dernière année

AAPL est à environ 15% au-dessus de son niveau au même moment l’an dernier

 

Valeur juste estimée de l’action d’Apple

Selon nous, avec sa cote de 3 étoiles, l’action d’Apple est évaluée à sa juste valeur en comparaison avec notre valeur juste estimée à long terme (VJE).

 

Notre valeur juste estimée de l’action d’Apple est de 150$US par action. Notre estimation implique un ratio cours/bénéfice PCGR pour l’exercice 2023 (se terminant en septembre 2023) de 25. Pour l’exercice 2023, nous nous attendons à ce que les revenus totaux soient réduits de 2%, car la croissance des services et les revenus stables des technologies prêt-à-porter seront compensés par des déclins modestes des revenus d’iPhone et d’iPad et une chute brusque des revenus de Mac. Nous considérons que les diminutions des revenus d’iPhone, d’iPad et de Mac sont raisonnables après plusieurs bonnes années liées aux tendances du travail et de l’apprentissage à la maison que l’on doit à la COVID-19.

Par produit, notre modèle de revenus pour iPhone anticipe un taux de croissance annuel composé de 3% pour les cinq prochaines années, cette croissance arrivant au terme d’un excellent exercice en 2022, encore une fois en raison d’une flambée des ventes pendant la période de la Covid-19. Nous prévoyons une croissance inférieure à 10% tant pour les unités d’iPhone vendues que pour le prix de vente moyen d’iPhone durant notre période de prévisions. Nous pensons que les TCAC relatifs aux revenus d’iPad et de Mac seront stables, eux aussi ayant une base solide établie à l’exercice 2022.

Nous anticipons que les TCAC des services connaîtront une croissance de 6,5% pendant les cinq prochaines années, alors que les utilisateurs d’iOS achètent de plus en plus les services de la société comme Apple TV+, Apple Music, et ainsi de suite. Notre modèle pour le segment des technologies portables, des appareils pour la maison et des accessoires d’Apple prévoit une croissance de 17% pour les TCAC au cours des cinq prochaines années. Nous prévoyons une forte croissance pour les montres Apple et les AirPods durant les années à venir, tout en envisageant le lancement d’un casque RA/RV au cours des cinq prochaines années. Notre valeur juste estimée suppose un lancement qui générera des revenus minimaux à l’exercice 2024, mais deviendra une entreprise de 11 milliards de dollars américains (G$US) d’ici l’exercice 2027.

Nous nous attendons à ce que les marges brutes demeurent près de 42% à 43%, grâce à la stratégie d’établissement des prix exceptionnelle d’Apple et des marges stables d’iPhone. Nous anticipons des marges brutes de produits s’évaluant autour de 35% et des marges brutes de services à un peu plus de 70%. Même si nous pensons que le segment des services à marge plus élevée connaîtra une croissance intéressante, nous prévoyons que les produits à marge plus faible, tels que la Apple Watch, auront un effet compensatoire. Nous nous attendons à ce que les marges d’exploitation demeurent à environ 30% durant notre période de prévisions de cinq ans.

 

À SUIVRE: Cote d’avantage concurrentiel

Sur le même sujet

À la une

Négociations à TVA: un lock-out n'est pas à exclure, dit PKP

Les pourparlers entre la direction et le syndicat se déroulent actuellement en présence d’un médiateur.

Télécom: «Ça devient encore plus concurrentiel», note le patron de Québecor

Québecor a dévoilé jeudi des résultats inférieurs aux attentes des analystes.

Hausses de bénéfices pour Québecor, au 4T de 2023 et pour l'exercice

Le conseil d’administration a déclaré mercredi un dividende trimestriel de 0,325 $ par action.