Amazon déçoit avec des profits divisés par deux sur un an

Publié le 28/10/2021 à 16:34, mis à jour le 28/10/2021 à 17:23

Amazon déçoit avec des profits divisés par deux sur un an

Publié le 28/10/2021 à 16:34, mis à jour le 28/10/2021 à 17:23

Par AFP

Amazon affiche un bénéfice net de 3,2 milliards de dollars pour le troisième trimestre. (Photo: 123RF)

Amazon, qui peine à recruter à hauteur de ses besoins et à s’approvisionner, n’a dégagé «que» 3,2 milliards de $US de bénéfice net au troisième trimestre, un résultat bien inférieur aux attentes des investisseurs qui l’ont immédiatement sanctionné à Wall Street.

Le géant du commerce en ligne perdait 4,5% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse jeudi, ses performances pâtissant notamment de la comparaison défavorable avec l’an dernier, quand il avait triplé ses profits sur un an à 6,3 milliards, à la faveur de la crise sanitaire.

Son chiffre d’affaires de 110,8 milliards de $US (+15%) est conforme à ses attentes, mais pas à celles des analystes qui escomptaient plus de 111,6 milliards.

Dans son communiqué, le groupe américain met en avant ses nombreux investissements, soulignant qu’il a «quasiment doublé son réseau d’entrepôts depuis le début de la pandémie».

Fin septembre, près d’1,5 million de personnes travaillaient pour Amazon dans le monde, soit 30% de plus qu’il y a un an, et la firme continue d’embaucher à tour de bras pour satisfaire la demande qui ne faiblit pas, malgré la levée des mesures de confinement dans de nombreux pays.

Mais l’entreprise souffre des mêmes difficultés de recrutement que les autres, notamment aux États-Unis.

«Au quatrième trimestre, nous nous attendons à plusieurs milliards de coûts additionnels pour notre activité de vente aux consommateurs», a prévenu Amazon, citant «le manque de main-d’œuvre, l’augmentation des salaires, les problèmes d’approvisionnement mondiaux et des coûts de transport en hausse».

Le groupe de Seattle (nord-ouest des États-Unis) a fait savoir il y a dix jours son intention de recruter 150 000 saisonniers pour la période des fêtes de fin d’année, en plus de 165 000 embauches déjà annoncées en septembre. Il offre de fortes primes à l’embauche.

Le prix du pétrole et la pénurie de composants électroniques pèsent aussi sur ses activités.

Sur le même sujet

Le temps, ce nouvel eldorado

30/11/2021 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Le temps a un bassin de clients immense avec près de 8 milliards d'êtres humains sur Terre.

Les États membres de l'UE s'accordent sur la régulation des géants du numérique

25/11/2021 | AFP

Les 27 pays membre de l'UE ont adopté les grandes lignes de deux textes visant à réguler Internet et les géants du web.

OPINION Pas de succès sans erreurs pour Amazon
Édition du 24 Novembre 2021 | Emmanuel Martinez
Attention, Tesla n'est peut-être pas Amazon
19/11/2021 | Jean Gagnon
Titres en action: CVS, Ford, Alibaba, Starbucks, Amazon, ...
Mis à jour le 18/11/2021 | AFP et La Presse Canadienne

À la une

Omicron plonge les Fêtes et les Canadiens dans l'incertitude

Mis à jour il y a 12 minutes | La Presse Canadienne

Les plans de nombreux Canadiens en vue du temps des Fêtes sont plongés dans l’incertitude.

5. Calendrier de l'avent des affaires: le métavers

CALENDRIER DE L'AVENT DES AFFAIRES. Univers parallèle dans lequel rêvent de se réfugier les habitants des pays riches...

Nationaliser l’hydrogène vert serait une mauvaise idée

04/12/2021 | François Normand

ANALYSE. L'industrie n'a pas de problème, et on se priverait de capitaux privés, en plus d'assumer tous les risques.