«123456» détrône «mot de passe» comme pire mot de passe utilisé sur internet

Publié le 21/01/2014 à 13:46, mis à jour le 21/01/2014 à 14:05

«123456» détrône «mot de passe» comme pire mot de passe utilisé sur internet

Publié le 21/01/2014 à 13:46, mis à jour le 21/01/2014 à 14:05

Par AFP

La suite de chiffres "123456" a détrôné le mot de passe "mot de passe" ("password") comme le plus utilisé des pires mots de passe, a annoncé mardi une société américaine spécialisée dans la sécurité informatique.

SplashData qui publie chaque année sa liste des "Pires mots de passe", indique que "mot de passe" perd pour la première fois la pole position pour ce rival en chiffres.

"12345678" reste inchangé à la troisième place suivi de "qwerty" et "abc123". "iloveyou" ("Je t'aime") grimpe de deux places pour se situer à la neuvième place.

SplashData qui vend des applications gérant les mots de passe, rappelle par ailleurs que prendre pour mot de passe le nom du site où l'on s'inscrit présente des risques pour la sécurité informatique.

"Voir apparaître des mots de passe tels que "adobe123" ou "photoshop" pour la première fois sur cette liste donne l'occasion de rappeler qu'on ne doit pas prendre pour mot de passe le nom du site concerné", indique un communiqué de Morgan Slain, directeur de SplashData.

Comme d'autres experts, SplashData recommande d'utiliser des phrases secrètes faites de mots pris au hasard, de chiffres et de caractères, faciles à retenir mais difficiles à décoder.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

À la une

Ottawa donne le feu vert au projet d'expansion de l'oléoduc Trans Mountain

Le premier ministre Justin Trudeau donne un autre feu vert au projet d'expansion de l'oléoduc Trans Mountain.

Gare aux faux «influenceurs»

BLOGUE INVITÉ. Un peu comme pour le dopage dans le cyclisme, certains savaient, mais peu ont agi.

Financement participatif: Hardbacon veut obtenir 1,5M$

La start-up Hardbacon lance une campagne de financement participatif pouvant lui rapporter un montant maximal de 1,5M$.