Une piste pour attirer les skieurs

Publié le 05/12/2009 à 00:00

Une piste pour attirer les skieurs

Publié le 05/12/2009 à 00:00

Par Martine Turenne

Photo : Bloomberg

Dès que le mercure tombe sous la barre de zéro degré Celsius, Mont Saint-Bruno peut enneiger sa station en moins de 24 heures. Cette année, l'ouverture est tardive, faute de températures froides. L'an dernier, le centre a commencé ses activités le 14 novembre.

 

" Nous commençons à être fébriles ", dit Michel Couture, vice-président exécutif de Ski Mont Saint-Bruno. Les yeux rivés sur la météo, il voit venir avec joie une vague de froid qui, espère-t-il, ne sera pas contrecarrée par des courants chauds.

 

Mais voilà : les stations de ski ont beau bénéficier de technologie avancée - des systèmes de canons à neige - qui rend la neige " mécanique " (on ne dit plus artificielle) performante, le citadin ne se rendra sur les montagnes que s'il a de la neige sous les bottes.

 

Comment l'attirer ? En lui montrant la neige qu'il ne voit pas. Et pour cela, il faut investir les réseaux sociaux, dit Michel Archambault, directeur de la Chaire en tourisme de l'École des sciences de la gestion de l'Université du Québec à Montréal. Or, la majorité des stations québécoises sont peu présentes sur Twitter ou Facebook, alors que leur utilité est " une évidence " pour l'information instantanée, dit M. Archambault.

 

Une exception : Le Massif de Charlevoix, qui a mis en ligne ces derniers jours plusieurs images féériques de mini-tempêtes de neige.

 

Toutefois, la majorité des stations se contentent de leurs contacts courriels. Pendant ce temps, les stations du Vermont sont très présentes dans les médias sociaux, notamment Jay Peak, dont la clientèle est en majorité montréalaise.

À suivre dans cette section

À la une

Bourse: Wall Street en petite hausse après l'accord sino-américain

Mis à jour le 13/12/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La victoire électorale de Boris Johnson au Royaume-Uni a aussi influencé les marchés.

Titres en action: Empire (IGA), Transat, Transcontinental...

13/12/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Un FNB peut-il faire faillite?

13/12/2019 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. N’importe quelle entreprise peut théoriquement faire faillite, pourquoi pas un fonds négocié en Bourse?