Les recettes publicitaires de Google devraient baisser aux É.-U.

Publié le 22/06/2020 à 14:04

Les recettes publicitaires de Google devraient baisser aux É.-U.

Publié le 22/06/2020 à 14:04

Par AFP

(Photo: 123RF)

Google devrait voir ses recettes publicitaires baisser pour la première fois aux États-Unis cette année, à cause de la chute des budgets marketing des voyagistes, heurtés de plein fouet par la pandémie.

Le cabinet eMarketer a prévu lundi que le géant internet conservera la plus grosse part du gâteau publicitaire numérique, mais que le duopole Google-Facebook va se transformer en « triopole » avec la montée d’Amazon.

Les revenus publicitaires nets de Google aux États-Unis vont baisser de 5,3 % à 39,6 milliards de dollars, selon les prévisions révisées des experts de l’entreprise.

La part de marché de la firme californienne s’établirait alors à un peu plus de 29 %, suivie de Facebook avec 23 % et Amazon à près de 10 %.

Le déclin de Google « est principalement causé par une chute abrupte des dépenses des annonceurs dans les voyages, qui (avant la pandémie) étaient concentrées sur les produits publicitaires du moteur de recherche », explique Nicole Perrin, analyste chez eMarketer.

« Le secteur du tourisme et des voyages a été l’industrie la plus durement touchée par la pandémie », estime-t-elle. 

« Les dépenses publicitaires des acteurs du cybercommerce ont aussi été amoindries : selon des rapports, Amazon a retiré ses annonces liées à la recherche sur Google plus tôt cette année quand il peinait à répondre à la forte demande des clients pour les achats en ligne ».

Google vend des produits publicitaires de différentes sortes, des spots avant et pendant les vidéos sur YouTube aux petites annonces sur le moteur de recherche.

Les pubs liées aux recherches, d’ordinaire très prisées par les voyagistes, sont en première ligne de la crise actuelle, et elles devraient générer 7,2 % de recettes en moins aux États-Unis cette année.

D’après eMarketer, les revenus publicitaires de Facebook vont de leur côté augmenter de près de 5 % à 31,4 milliards de dollars, portés notamment par Instagram.

L’année 2020 devrait surtout consacrer l’ascension d’Amazon, dont les recettes américaines vont progresser de 23,5 % à 12,75 milliards, selon le cabinet.

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

À surveiller : Uni-Sélect, Amazon et GFL

25/06/2020 | Stéphane Rolland

Que faire avec les titres d’Uni-Sélect, Amazon et GFL? Voici quelques recommandations d’analystes.

Amazon crée une technologie pour la distanciation au travail

16/06/2020 | AFP

Le système de réalité augmentée fonctionne à l'aide de caméras et d'un grand écran.

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

10/07/2020 | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...