Les milléniaux moins différents qu'on le croit


Édition du 25 Mars 2017

Les milléniaux moins différents qu'on le croit


Édition du 25 Mars 2017

Photo : Martin Flamand

Les milléniaux québécois, cette génération âgée actuellement de 18 à 34 ans, n'ont pas fini de surprendre les analystes.

Différents à de multiples égards, on se serait attendu d'eux à des opinions à l'opposé de celles de l'ensemble de la population. Eh bien non ! Malgré des distinctions liées surtout à leur plus grande utilisation des technologies, Léger constate qu'ils restent attachés aux mêmes entreprises que leurs parents et grands-parents.

Ainsi, le Groupe Jean Coutu, une entreprise qu'on n'associe pas nécessairement à la jeunesse, s'avère l'entreprise la plus appréciée des Québécois de la génération du millénaire. Forte d'une notoriété de 97 % et d'un taux de bonne opinion de 90 % chez les milléniaux, la chaîne de pharmacies réussit même à dépasser Google au classement des sociétés les plus admirées de cette génération.

Ne leur en déplaise, outre Jean Coutu, deuxième au classement général, les milléniaux partagent aussi avec leurs parents et grands-parents un amour nourri pour des sociétés comme Canadian Tire, Dollarama et Radio-Canada. Toutes figurent dans le Top 10 des entreprises les plus admirées des milléniaux, autant que dans celui des Québécois dans leur ensemble.

«Pour la plupart, ce sont de bonnes vieilles marques. Elles ont bercé notre enfance, et force est de constater qu'elles ont aussi bercé celle des plus jeunes», soutient Christian Bourque, vice-président recherche et associé principal de Léger. Peut-être sont-ils sensibles à différentes dimensions de la réputation, mais si tel est le cas, ils arrivent à des préférences très semblables.»

Les similitudes se vérifient également au chapitre des entreprises les moins appréciées des Québécois. De ce Top 10 des mal aimées de l'ensemble de la population, les 18-34 en partagent 70 %. C'est le cas de Bell, SNC-Lavalin, Enbridge, Aimia (ex-Aéroplan), LoyaltyOne (Air Miles), Syncrude et Kinder Morgan. Toutes font partie des mal aimées des Québécois en général. À ces dernières, les milléniaux ajoutent BlackBerry, Boehringer Ingelheim et, étonnamment, Gesca, éditeur de La Presse+.

À l'opposé, dans le Top 10 des entreprises les plus admirées des milléniaux, on retrouve des entreprises de services électroniques, ce qui reflète bien l'utilisation des technologies dans leur vie. Parmi elles figurent bien sûr Facebook, Kijiji, Interac et Microsoft. À noter enfin qu'Apple se classe seulement au 68e rang des favorites de cette génération, comparativement au 51e rang pour l'ensemble de la population.

 

À la une

Le secret d'un démarrage réussi

BLOGUE INVITÉ. Pas besoin d'une grande idée pour se lancer en affaires, mais plutôt d'une bonne solution.

Le «métro-boulot» vous ennuie? À Calgary, on peut monter à bord d'un autobus karaoké

Il y a 7 minutes | La Presse Canadienne

Calgary veut lutter contre la baisse de l’achalandage dans les transports en commun causée par la pandémie.

Le Canada se dirigerait vers une «courte» récession «modérée» en 2023, selon RBC

Dans un nouveau rapport, la Banque Royale dit s'attendre à ce que les prix des maisons chutent de 10%.