Holt Renfrew: que deviendra l'édifice de la rue Sherbrooke?


Édition du 28 Mars 2015

Holt Renfrew: que deviendra l'édifice de la rue Sherbrooke?


Édition du 28 Mars 2015

Le mystère persiste quant au sort que réservera Holt Renfrew à l'édifice patrimonial de la rue Sherbrooke Ouest, à Montréal, que la chaîne de luxe possède et occupera jusqu'à la fermeture du magasin, en 2017.

À lire aussi:
Toujours chic, même en plein combat
L'homme dans la cible
Tyler Brûlé: l'éléphant dans la salle

Situé au coeur du chic Mille carré doré (Golden Square Miles), entre le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) et l'hôtel Ritz-Carlton, l'immeuble de style Art déco est l'oeuvre des architectes de Ross Macdonald, une société active à Montréal dans les années 1920 et 1930. On lui doit notamment l'édifice Dominion Square qui loge le quotidien The Gazette au centre-ville.

Depuis l'annonce de l'acquisition d'Ogilvy par Holt Renfrew en novembre 2013, l'inquiétude est grande quant à ce qu'il pourrait advenir de cet édifice et de ses annexes une fois que le magasin aura déserté ses locaux en 2017. Sera-t-il transformé ? Changera-t-il de vocation ? Sera-t-il loué ou vendu ? Avare de détails, l'entreprise torontoise s'est contentée jusqu'à présent d'indiquer, par voie de communiqué, que le bâtiment pourrait accueillir «une offre marchande au profit de la communauté à proximité».

Un flou que les défenseurs du patrimoine architectural montréalais, dont Dinu Bumbaru (Héritage Montréal) et France Vanlaethem (Docomo Québec), n'ont pas manqué de critiquer, soucieux de la préservation, dans sa plus grande intégralité possible, de ce vestige discret de l'architecture Art déco à Montréal.

Dans le même style, l'édifice Aldred sur la place d'Armes dans le Vieux-Montréal est cité en exemple, comme la maison de l'architecte Ernest Cormier, sur l'avenue des Pins, longtemps occupée par l'ex-premier ministre Pierre Elliott Trudeau.

Étant donné son emplacement de choix, Héritage Montréal craint que l'édifice ne soit converti en tour de bureaux, en hôtel ou en complexe de condominiums. L'édifice n'a jamais été officiellement classé ni cité en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel du Québec, mais le plan d'urbanisme de Montréal lui reconnaît une «valeur patrimoniale exceptionnelle».

La vente pour financer Sainte-Catherine ?

En entrevue, Mark Derbyshire est resté muet lorsqu'il a été appelé à préciser ses intentions. «Je ne peux pas vous dire maintenant ce qu'on fera. [...] Notre réflexion se poursuit. [...] On a une bonne idée de ce qu'on veut faire, mais on doit encore valider le tout pour s'assurer que tout se tient», se limite à dire le pdg.

Pour l'heure, M. Derbyshire dit vouloir se concentrer sur l'agrandissement du magasin de la rue Sainte-Catherine Ouest. Il souhaite qu'il soit «le plus spectaculaire possible». L'annonce du sort du magasin de la rue Sherbrooke suivra plus tard, assure-t-il.

Certains craignent que Holt Renfrew se départisse de ce bâtiment afin de financer une partie des travaux de son magasin de la rue Sainte-Catherine Ouest. Selon le dernier rôle d'évaluation foncière, la valeur de l'immeuble de 14 378 pi2 s'élève à 24 millions de dollars. Au prix du marché actuel, sa vente permettrait à Holt Renfrew d'en empocher encore plus.

La vice-présidente principale de Holt Renfrew à Montréal, Joanne Nemeroff, a déjà indiqué que la vente n'était pas exclue. Mais en entrevue avec Les Affaires, M. Derbyshire a refusé d'en dire autant.

«N'ayez crainte, a-t-il conclu sur le ton de celui qui cherche à rassurer. Nous voulons par ce projet célébrer le Québec et Montréal. [...] Ce sera bon pour la ville et les Montréalais.»

À lire aussi:
Toujours chic, même en plein combat
L'homme dans la cible

À la une

Bourse: Wall Street clôture en ordre dispersé

Mis à jour il y a 55 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse.

Bourse: les gagnants et les perdants du 18 avril

Mis à jour il y a 35 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Banque TD, Marché Goodfood et Lion Électrique

Que faire avec les titres de Banque TD, Marché Goodfood et Lion Électrique? Voici quelques recommandations d’analystes.