Faire connaître ses restaurants sur les tablettes d'épicerie

Publié le 01/04/2010 à 10:00

Faire connaître ses restaurants sur les tablettes d'épicerie

Publié le 01/04/2010 à 10:00

Par André Dubuc

Photo : Bloomberg

Vendre ses spécialités en épicerie pour mieux faire connaître sa chaîne de restaurants. C'est le pari que fait Arahova, méconnu à l'extérieur de la région de Montréal, pour ainsi établir sa notoriété dans le but d'étendre son réseau de restaurants dans de nouveaux marchés au Québec et ailleurs au Canada.

" J'ai reçu un courriel d'un consommateur de Moncton qui a découvert notre souvlaki après l'avoir acheté chez Loblaw ", dit Tina Kalogrias, vice-présidente, marketing.

Arahova se distingue ainsi des Rôtisseries St-Hubert et du Commensal, qui misent sur la notoriété de leurs restaurants pour vendre leurs produits dans les supermarchés, plutôt que l'inverse.

" Ces restaurateurs bénéficient de l'investissement publicitaire qu'ils ont déjà fait dans leur marque ", explique Maurice Doyon, professeur au Département d'économie agroalimentaire et des sciences de la consommation de l'Université Laval.

Arahova compte 11 restaurants, exploités par des franchisés, et ouvrira le douzième d'ici un mois, à Saint-Eustache. Elle projette d'ouvrir des restaurants à l'extérieur du Québec.

Arahova vend ses produits en épicerie depuis 1993. Jusqu'à récemment, elle se contentait d'offrir sa sauce tzatziki et autres trempettes. Elle a lancé une douzaine de produits en 2009. Cet hiver, Loblaw a commencé à distribuer son souvlaki dans les magasins du Québec, de l'Ontario et des Maritimes.

À la une

«On réinvestit dans la croissance pour capter les occasions qui se multiplient», Patrick Decostre, PDG de Boralex

Patrick Decostre, PDG de Boralex, a répondu à nos questions sur ses nouvelles orientations stratégiques et financières.

Boralex veut doubler sa puissance d'ici 2025, et encore d'ici 2030

Cette croissance se fera d’abord par la multiplication de son empreinte dans le solaire et aux États-Unis.

Boralex se lance dans le partage de terrains pour le solaire

14/06/2021 | François Normand

Comme les terrains sont rares, le producteur d'énergie verte se lance dans l’agrivoltaïsme avec la française Sun’Agri.